Sur le “lâcher prise”

paille en queue

Le paille en queue

Illustration: Paille en Queue, oiseau endémique de la Réunion (974)

Sur ma page Facebook personnelle, j’ai mis il y a de cela 2 jours : “Isabelle est triste. Je sais que mes épaules sont larges mais il faut arrêter d’y mettre des choses”. J’avais le moral à zéro.
De mauvaises nouvelles en nouvelles, je ne me sentais plus capable d’encaisser quoique se soit.

J’étais en colère après la terre entière, je ne voulais plus croire en quoique se soit. Fini la foi en Dieu, fini d’entendre les esprits, fini d’aider les autres.
Pourquoi faire?Après tout la vie est si injuste des fois?
Je me posais tant de questions et je n’avais aucune réponse. Pourquoi moi? Pourquoi nous? Pourquoi nous n’y arrivons pas? Qu’ai-je fait de mal pour que les choses ne réussissent pas?

Cela faisait 3 jours que je n’avais pas allumé de bougies, ni même prier. Je n’en avais plus envie.
Pourtant c’est le cœur même de mon métier. Je n’y avais plus goût.
Je me suis réfugiée devant la TV à regarder des épisodes de Dexter et de Lost, à avaler des séries pendant des heures. Dès que je commençais un nouvel article pour le  blog, je m’arrêtais et je le rangeais, impossible de le finir.
Mon mari lui s’est réfugié devant son écran d’ordinateur à regarder des mangas et à lire des scans.
Nous étions ensemble mais chacun dans notre monde, essayant de nous évader mais liés dans les mêmes problèmes.

Et puis, j’ai reçu un petit mot de Delphine, une très grande amie de longue date, elle m’a dit de l’appeler si j’avais besoin de parler.
C’est ce que je fis. 50 mn de conversation téléphonique plus tard, j’avais à nouveau envie de soulever le monde et de le rendre meilleur.
50 mn de coaching, et de paroles encourageantes.
Delphine aujourd’hui m’a parlé comme un ange, me rappelant qui j’étais et où j’allais. Elle m’a encouragé dans mes projets.
Nous avons parlé du lâcher prise et elle a pris comme exemple ce moment où tu es dans une piscine, tu coules, et tu touches le fond. Ensuite, d’une simple impulsion du pied, tu remontes, et reprends ton souffle en mettant ta tête hors de l’eau.

Le lâcher prise, arrêter de tout contrôler. Se détacher, analyser la situation.
Respirer profondément, et à nouveau aller de l’avant.

Aujourd’hui j’ai 2 possibilités:

  1. Continuer de me morfondre
  2. Aller de l’avant

Personnellement, j’ai choisi d’aller de l’avant car un futur m’attend. Peu importe que ce futur soit meilleur ou pire, il m’attend et je dois le vivre.
Rester là, inerte, broyer du noir, non merci, très peu pour moi.

N’hésitez pas à venir en discuter avec moi, et nous trouverons les solutions pour vous aider à lâcher-prise, et repartir sur une bonne dynamique et dans une nouvelle énergie positive.

A bientôt.

BY2MT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*