Sitarane, St Ange, Fontaine, meurtres sur fond de sorcellerie.

tombe de sitarane fleurs rhum cigarette

tombe de sitarane fleurs rhum cigarette

Pourquoi aborder un article sur Sitarane ?

Nous étions en voiture lorsque nous avons aperçu une affiche avec le nom de ce célèbre meurtrier.
Sitarane en 2014 se résume à faire de la voyance péi ! Drôle de reconversion pour le premier serial killer réunionnais.
Nous allons sur le site internet pour nous renseigner.

Qui est ce nouveau Sitarane qui prétend être voyant réunionnais ?
Après 2 clics nous voici sur la page d’accueil, surprise encore, un numéro de téléphone qui commence par 08 (non pas 0262) facturé 1,34 euros puis 0,34 cts la minute. Sitarane fait aussi de l’astrologie et du tarot. Il ressemble sur la photo à un shaman indien avec des cloches autour du cou. De quoi se retourner dans sa tombe.

Quand on sait que le bougre d’origine africaine, du Mozambique, mesurait à peu près 1,65m, était très musclé et avait des scarifications sur son visage de son peuple d’origine
Rien à voir à priori avec notre shaman, physiquement du moins.

Mais pourquoi allier notre Sitarane national à du Tarot ou à de la voyance ? C’est vraiment ne rien connaître de l’histoire de la Réunion et de cet épisode dramatique du début du 20 ème siècle. Et surtout abuser une population très croyante à la recherche de réponses. Ce site fait partie d’une holding international qui veut profiter du portefeuille de la population réunionnaise. Encore 2 clics et voici 10 visages de pseudo voyants inconnus sur notre petite île. O misère!

Sitarane d’ailleurs n’était pas son vrai nom, il s’appelait Simicoundza Simicourba engagé africain sous le numéro 10 89 58, arrivé à la Réunion en 1889. Son ami, Pierre Eli Calendrin dit St Ange rencontré par la suite va le renommer « Tsy hita rano » ce qui signifie en malgache « celui qui ne voyait jamais l’eau ». St Ange qu’il rencontre en 1906 dans le sud de l’île. Ce dernier est un tisaneur, mais qui a de grandes ambitions. L’argent qu’il gagne ne lui suffit pas. Le 3eme larron c’est Fontaine, l’ami de la belle-fille de Sitarane, âgé d’environ 25 ans au moment des faits. «  La bande des buveurs de sang » est née.
Ils commettent leur premier crime en 1908 alors que jusque-là ils se contentaient des recettes de leurs cambriolages. L’insécurité règne dans l’île à cette période. Les réunionnais ont peur, et la gendarmerie déjà à cette époque manque d’effectifs.
Un futur marié, est assassiné à son domicile, la maison est retrouvée sans dessus dessous. Personne n’a rien entendu, les chiens n’ont pas aboyé. La victime a été surprise dans son sommeil.
La méthode était simple et efficace. St Ange connaissait les plantes et les tisanes. Il droguait les chiens, et soufflait à travers un trou percé par eux-mêmes une poudre jaune pour endormir les habitants.

Les rituels avant les meurtres se font la nuit dans les croisées de chemins. St Ange, allumait du camphre, passait sur la flamme un couteau planté dans une carte le roi de pique ou le valet de pique, avec ses acolytes ils buvaient du sang de coq ou de cabris, mais plus loin dans l’horreur, du sang humain. Cela afin de se protéger pour les futurs cambriolages.
Ils tuent ensuite un couple dont la femme était enceinte. La méthode est toujours la même, animaux drogués, famille endormie. Ils prenaient le temps de finir les repas des victimes de leurs horribles crimes.

Le maire de St Pierre à l’époque va par désespoir consulter une voyante. Celle-ci lui donne une description des criminels, et lui fait un portrait-robot de St Ange. Mais difficile de lancer une chasse à l’homme sur les bases d’une voyante. Le maire met discrètement St Ange sous surveillance.

Septembre 1909, une tentative de cambriolage échoue. Alors que la bande essayait de s’introduire chez Mr Roussel, ils sont surpris par le gardien de la propriété. Celui-ci saisit son fusil, lorsque Sitarane l’aperçoit il lui saute dessus. Les bandits finissent par prendre la fuite, en laissant nombre d’indices sur place.
Les gendarmes se rendent sur place pour constater les faits. Ils invitent la population à venir reconnaitre les objets oubliés par la bande.

Sitarane et Fontaine sont les premiers à être arrêtés. St Ange se planque du côté de la Chattoire au Tampon, puis du côté de la Ravine St Etienne. Il finit par se montrer au grand jour vers la Ligne Paradis et est capturé par des cultivateurs en décembre 1909.

Le procès débute en juin 1910, vu l’ampleur de l’affaire toute la bande ainsi que leur famille impliquée est condamnée à mort. Mais un pourvoi est fait en cassation. Les peines sont réduites, St Ange est condamnée au bagne et exilé en Guyane où il meurt à l’âge de 68 ans. Sitarane s’était converti au catholicisme 4 mois avant sa mort. Sitarane et Fontaine seront guillotinés le 20 juin 1911. L’échafaud a été placé juste devant le cimetière où une partie du mur a été démoli afin de permettre d’enterrer les corps rapidement. Le couperet tombera à 06H20 et à 06H30. Fontaine et lui seront enterrés dans la même tombe à St Pierre.

Aujourd’hui il n’est pas difficile de trouver la tombe de Sitarane au cimetiere de St Pierre. Une grande croix noire, une pierre tombale peinte en rouge, des morceaux de toiles rouges attachés par ci par là, rhum, cigarettes, traces de sang etc….Quand on croise les gens qui viennent s’y recueillir, personne ne vient là pour faire de la sorcellerie ni demander quelques faveurs douteuses à l’esprit criminel.

A la nuit tombée, nombre de devineurs ou de sorciers réunionnais viennent travailler sur cette tombe.
En pratique, ces travailleurs du noir, viennent demander à l’esprit de Sitarane, de faire du mal.
L’esprit de Sitarane à qui on donne des pouvoirs proches du mal absolu car en plus d’avoir tué des personnes il a demandé le baptême. Ce qui lui permettrait d’intercéder avec toute sa puissance auprès des esprits diaboliques.
L’esprit de Sitarane serait protecteur uniquement envers ses descendants. Les individus qui font appel à lui en dehors de sa descendance ne permettent pas à cet esprit de reposer en paix.

En conclusion, lorsque vous avez des problèmes dans votre vie, tournez-vous vers la lumière et n’entrez pas dans le cercle vicieux du mal et de la noirceur.
Priez les dieux auxquels vous croyez, vos prières finiront par être entendues.
Écoutez les esprits qui sont autour de vous, qui vous parlent et qui vous guident.
Prenez les mains qui appartiennent à des cœurs purs qui veulent vous guider dans des chemins faits de lumières et d’amour.
Si cela vous semble difficile alors prenez nos 2 mains tendues.

By 2MT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*