Présence d’un défunt de ma famille

laisser entrer la lumière

laisser entrer la lumière

Samedi soir, anniversaire au Port à la Réunion, chez ma famille, anniversaire d’un de mes cousins. On s’est tous fait beaux et belles.
Mais malgré le bonheur de se retrouver, une forte présence de mon cousin décédé, parti très jeune dans un accident.
Je ne me sentais pas très bien, je n’arrivai pas à m’amuser autant que je le souhaitais.
Il m’avait demandé de m’asseoir à un endroit précis, de là je pouvais voir tout le monde entrer et sortir.
Ma fille de 3 ans, n’était pas à l’aise, je le voyais et mon mari aussi.
Elle s’est assise sur le perron de la maison, boudeuse. Elle ne voulait plus parler et tournait la tête dès qu’on lui adressait la parole.
Mon mari trouvait cela étrange, et me demanda si je savais pourquoi elle restait là-bas, comme ça.
Je lui répondis que cela était évident, cette place était l’endroit favori où le défunt aimait s’asseoir de son vivant.
Je lui dis, qu’on allait vérifier cet élément; j’ai appelé ma cousine et lui ai posé la question suivante :” Ou son frère aimait s’asseoir autrefois?” et elle me montra exactement le perron où était assise ma fille, car c’était là qu’il passait des heures à réparer sa moto, ainsi que là où j’étais assise.
Plus tard dans la soirée, j’eus l’occasion de discuter avec sa mère et lui transmis quelques mots de son fils. Je me suis surprise à faire comme si j’avais une casquette sur la tête et à la faire tourner de gauche à droite la tête baissée. Sa maman me confirma qu’il faisait ça tout le temps.
Je suis rentrée de bonne heure ce soir là, ma fille a fait un cauchemar, et j’ai eu une nuit agitée comme d’autres personnes présentes à cet anniversaire.
J’ai donné les éléments à ma tante pour que son fils soit en paix et continues son chemin vers la lumière.
Pas simple pour une mère de laisser son enfant partir une deuxième fois.

By 2MT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*