HUMMM- Les poèmes du Phoenix

Si on m’avait livrée l’obscure vérité …
La lumière aurait pu juste l’instant d’après
Me faire dire en mon sein qu’au fond c’est le destin
Et que son cœur parti a échappé au mien
Mais voilà on me dit que je ne la vaux pas
Et cela fait de moi… et cela fait de moi

HUMMM

25/06 17H46

Je ne comprends pas bien le pourquoi de ces jours
Ou résonnent dans ma tête ces airs qui rendent sourds
Comme si de grandes cloches frappées de marteaux lourds
Vibraient à l’unisson à deux pas de ma tour…

Je me sens si bizarre… je ne me sens au fond
Qu’inutile et blafard … superflu et abscons
Un peu moins que rien mais un peu trop… c’est con
Pour ne pas ressentir cette obscure émotion

Si vous êtes comme moi né sur l’ile des merveilles
Diamant vert sur fond bleu que caresse le soleil
Ou les fleurs délicates sont promesses pour l’abeille
Des délicats nectars qui font les meilleurs miels

Alors tout comme moi perdus vous sentiriez
Quand votre beau décor changé vous semblerait
Quand la beauté sauvages des cascades opalines
Par les fées délaissées de Peur sont synonymes

Accordiez-vous comme moi l’importance absolue
A ce mot oublié détenteur des vertus
Cette chose qu’on croit due mais qui nous fuit cent fois
Que nos liens soient d’aciers ou de papier de soie

Elle aurait pu sauver mon âme par le respect
Qu’elle m’aurait inspirée … quel que soit le secret…
J’ai cru la lui devoir mais n’ai eu en retour
Que la claque de ma vie… écartelée d’amour
Vérité … je croyais pourtant te faire la cour

Les poèmes du Phoenix

2 réflexions au sujet de « HUMMM- Les poèmes du Phoenix »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*