Quand la mort frappe un enfant.

Une mère ne devrait pas avoir à pleurer son enfant

Le petit Maïwenn avait tout juste 6 ans. Le même âge que mon fils. Quand on m’a annoncé son décès j’ai été choquée par cette triste nouvelle.
Certes je ne le connaissais pas beaucoup, mais je connais sa maman, ses grands parents. Et j’ai ressenti une grande douleur à l’intérieur de mon corps. Je pouvais imaginer ce qu’il se passerait si on m’enlevait un de mes enfants.
Dans l’ordre des choses, si en tout cas il y en a un, les parents vieillissent et meurent, et des fois la vie nous rappelle qu’il n’y a pas d’ordre. Et ce rappel est d’une telle violence.
La maladie a emporté ce petit ange au ciel. Et ce sont les vivants qu’on doit consoler. C’est une maman et une famille entière qui est dévastée.
Le sentiment d’injustice est très grand, la question reste pourquoi; Pourquoi lui? Pourquoi maintenant? Pourquoi nous?
Tant de questions qui restent sans réponses. Pourquoi la mort vient elle frapper aussi subitement? Même si on le sait que c’est l’échéance finale. Mais au fond on se dit que c’est injuste.
Il n’y aura pas de mots, ni de gestes qui atténueront le chagrin des parents, de cette maman qui a porté en elle son petit garçon. Seul le temps apaisera la douleur.
Je suis en colère avec la mort, tu ne dois pas causer autant de souffrance, ça fait trop mal. Tu n’as pas le droit d’enlever un enfant à sa maman. Tu n’as pas le droit de les séparer parce que tu l’as décidé.

Quelques minutes près de lui

Nos familles sont très proches et il était inconcevable de vous laisser seul dans ce moment difficile. Je ne pouvais pas rester longtemps, et une partie de moi avait juste envie de fuir cette cruelle réalité.
Je regardais le visage de ta maman, épuisée par le chagrin, des yeux qui ont tellement versés de larmes; la tristesse était tellement palpable. Je l’ai prise dans mes bras, je ne savais pas quoi dire en vrai car rien ne te ramènera auprès d’elle. Tout ce qui est sorti de ma bouche c’est  » on est là si tu as besoin de quoique ce soit ».
Puis elle nous a accompagné vers le salon où ton petit corps était installé.
Tu étais allongé avec tes peluches préférées, le visage apaisé, tu semblais dormir. Il n’y avait pas de souffrance visible. Devant moi j’avais un enfant endormi et c’est en touchant ton front en faisant le signe de croix que j’ai vraiment réalisé que tu étais mort. Ton corps était glacé, la vie s’en était allée.
Je n’ai pas pu retenir cette tristesse que je ressentais, et mes larmes ont coulé sur mon visage. Des larmes qu’on ne peut retenir face à un tel drame. Tu semblais si apaisé. Le contraire de mes émotions si révoltées.
J’ai prié pour ton repos, j’ai prié pour que de l’autre côté tu sois bien entouré et que tu ne sois pas tourmenté. J’ai prié pour que ta famille arrive à surmonter sa peine. J’ai prié pour ta maman, qui perd avec ton départ une partie d’elle même.
Puis je suis sortie de la pièce, impossible de jeter un dernier regard. C’était trop douloureux.

Face à la mort

Demain je partirai à une autre veillée mortuaire. Une grande amie vient de perdre sa maman. Se sera ma 3eme veillée cette année. 3 personnes que je côtoyais de près ou de loin.
Je reste là à méditer sur la mort. J’ai l’impression d’être dans une file d’attente, où notre nom peut être appelé à tout moment. Un tirage aléatoire, imprévisible. Un jour on est, le lendemain on n’est plus.
http://blog.2mainstendues.com/adieu-tonton/
<Tu es poussière, tu retourneras poussière>, paraît il.
La question est, de quoi sera constituée cette poussière? Ou va t’elle?
Réfléchir à la mort, c’est aussi penser à la vie.
Que reste t’il de nous quand nous serons morts? Qui se souviendra de nous ? Quelle a été notre œuvre ici bas?



Pour conclure, mange, prie, aime! Profite de chaque instant avec tes proches, avec les gens que tu aimes car on ne connaît pas la date d’expiration de ces moments. Il ne faut pas non plus aller dans l’excès mais trouver un équilibre, être là où on doit être, et s’y sentir bien.
Je ne sais pas pourquoi je vis, je ne sais pas pourquoi je meurs. Il y a beaucoup de théorie. Mais il n’y a que Dieu qui connaît son œuvre.
Chacun a ses croyances, on n’est pas obligé d’être à la mode sur ce sujet.
Bien avant internet, les anciens avaient un savoir. A nous de nous enraciner a celui-ci et le faire évoluer à notre époque.
La vie commence, la mort conclut, entre ces 2 mots, il te reste qu’une chose à faire, c’est de vivre.


Y a t’il trop de mediums, voyants et énergéticiens?

Je suis très souvent sur les réseaux sociaux, et étant abonnée aux pages et aux groupes qui traitent du domaine ésotérique, médecines alternatives etc, je me suis rendue compte qu’il y a de plus en plus de praticiens et de personnes qui se dirigent vers cette voie.
De prime abord, on pourrait se dire « euh !!! ça fait beaucoup de monde là, est ce qu’ils sont tous honnêtes, ont ils tous des dons ? » .
Mais en regardant sous un autre angle, ne doit-on pas se réjouir plutôt de l’ouverture au monde de ces pratiques, de l’accessibilité au plus grand nombre.
Je mène l’enquête et je vais te répondre selon ma sensibilité et ma vision des choses dans ce post.

Reprenons le contexte historique

Je vais te dire une chose : Tout cela n’est pas nouveau.
J’ai grandi dans un univers multi-cultuel. Je n’ai pas oublié le « r » , c’est bien cultuel et non pas culturel, enfin culturel aussi  » je suis réunionnaise », mais ce qui nous intéresse ici c’est le culte.
A la Réunion, on peut à la fois, être baptisé, suivre le catéchisme et aller au temple hindou. C’est comme ça car l’histoire de l’Ile a amené ses habitants à mélanger les religions. Les esclaves venant d’Afrique ou d’Inde, ou de Madagascar, ont été convertis de force au catholicisme, mais ils n’ont pas pour autant arrêtés leurs pratiques religieuses, ou leurs rituels ancestraux.
Et d’aussi loin que je me souvienne du haut de ma petite quarantaine aujourd’hui, les gens ont toujours consultés des « devineurs » = personne qui prédit l’avenir et qui pratique des rituels (bains, exorcismes, magnétisme …). Tout le monde ne va pas forcément l’assumer mais on connaît tous dans notre entourage quelqu’un qui est allé en voir un. Chacun ayant sa bonne adresse.
Sur le plan mondial, on y fait référence.
Si on prend la Bible, Jésus a fait des miracles avec ces petites mains, il est même ressuscité par la suite.
Dans les grandes civilisations, Égypte, Grèce, Mayas, Vikings chacun y fait mention avec même des sacrifices humains dans les cas les plus extrêmes . Sauf qu’à l’époque, ils n’avaient pas Facebook, whatsapp et Insta pour publier leurs contenus.
Donc je te dis ceci : ça a toujours existé. La différence c’est la communication et les réseaux sociaux.

Aujourd’hui la démocratisation du domaine énergétique et ésotérique

Autrefois, il fallait être initié, ou descendant d’une longue lignée de druides, de magnétiseurs ou d’un groupe très secret , très fermé.
Mais ça a changé. Pourquoi ? Comment ? Quand? Je ne saurai le dire mais les choses ont changé pour sûr. Et c’est visible.
On assiste désormais à une démocratisation du domaine. Tout le monde y va de son petit don et de ses petits soins, moi y compris.
Pourtant je ne suis pas issue d’une famille qui était spécialisée là dedans, mais j’ai ce truc là qui est relativement indéfinissable, qui fait que j’arrive à aider à guérir, à ressentir, à percevoir l’invisible ou le trop visible, je sais pas trop.
Dans le domaine énergétique d’après ce que j’ai lu, c’est dû aux changements de dimensions, on est dans la 5D, et du coup dans des phases d’éveil spirituels plus fortes. D’où le nombre de personnes qui se dirigent dans cette voie.
Je ne suis pas une spécialiste de la théorie, je fonctionne aux ressentis, et il y a des gens qui savent expliquer le pourquoi du comment et ils le font très bien.
Ce qui diffère d’avant aussi, c’est la transmission, et le partage de connaissances, ce n’est plus réservé à une élite.
J’ai toujours été convaincue qu’on avait tous ce petit truc, que ce n’était pas un don de Dieu exclusif à ceux qui se revendiquent d’avoir LE DON et pas les autres.
Il suffit d’aller sur internet, le choix dans la matière est monstrueux, perso moi je suis perdue là dedans.
Mon conseil : quand on est perdu dans les offres, reviens toujours à l’essentiel, à la base et à ce qui résonne avec toi.
Néanmoins, il faut savoir choisir, son maitre, son senseï, son mentor. Et c’est là que ça se corse.
Donc je te dis ceci : Tout le monde est énergéticien, tout le monde est médium, mais choisit bien ton mentor.

Bien choisir son Mentor, son énergéticien ou son voyant

Cela va de soi, plus il y a de pratiquants dans un domaine, plus il y a de probabilités de tomber sur des personnes plus ou moins malhonnêtes.
Ça peut paraître paradoxal, parce qu’on devrait être dans une spécificité spirituelle, énergétique avec comme référence l’Amour, mais bon le pays des Bisounours c’est pas pour tout de suite .
Prends le temps de choisir 4 ou 5 personnes qui semblent correspondre à ta recherche. Un petit coup de fil, et ressens juste ce qu’il se passe. Prends le temps de discuter un instant avec les personnes que tu as choisies.
Après c’est une question de feeling, de résonance et de synchronicités. Fais toi confiance et aies confiance en l’Univers.
Fais preuve de discernement et utilise ton libre arbitre.
L’expérience dans ce domaine est spécifique, le voyant qui fait ça depuis 20 ans n’est pas forcément meilleur que celui qui vient de commencer. Idem, pour les magnétiseurs ou énergéticiens.
Chacun a sa petite touche, son facteur X, regarde avec qui tu te sens bien, qui t’attire et qui on a mis sur ta route.
La question du tarif reste délicate, c’est pas parce que c’est cher que c’est meilleur, et c’est pas parce que c’est gratuit que c’est meilleur aussi. Chacun fait ce qu’il veut en fonction de ses besoins.

La spécificité réunionnaise


A la Réunion, il y a beaucoup de « devineurs », alors comment bien choisir son devineur?
Là encore faire preuve de discernement, quand quelqu’un vous demande 2000 euros pour aller sous une cascade pour faire un bain purificateur, bon il faut savoir dire non. Quand on vous demande 4 cabris et 6 coq plus la moitié de votre salaire pour enlever un esprit mauvais, bon là encore ya comme un problème.
Et si on vous demande de revenir avec 500 euros tous les 15 jours, il faut dire non.
Pour moi un bon praticien énergétique ou un bon voyant ou médium, c’est quelqu’un qui ne vous rend pas dépendant de son travail. C’est quelqu’un qui va vous guider et vous aider à vous guérir.
Je dis souvent aux gens qui viennent me voir, que je suis heureuse quand ils ne reviennent plus, car cela signifie que tout va bien pour eux et qu’ils n’ont pas besoin de moi. Cela signifie que le travail et les énergies d’amour qu’on a partagés ont porté leurs fruits.

Conclusion, le bonheur est il dans la multiplication des voyants et des thérapies alternatives.

En théorie, la réponse est oui un grand OUI. On est dans une époque où on s’est retrouvé confiné, où les gens se déchirent et ont peur de vivre, ont peur de l’autre. Nous avons besoin de paix et d’Amour.
Les énergéticiens, magnétiseurs, voyants et médiums, sont des travailleurs de lumière, à quelques exceptions près.
Donc choisis ton guide, fais preuve de discernement quand tu vas consulter.
Je suis pour le fait qu’on forme les autres à ces pratiques, je suis pour le fait qu’on copie ce que je fais, et qu’on me prenne comme exemple. Il n’y a pas 2 Isa, les choses sont bien faites. Je suis pour le partage de connaissance.
Il n’y aura jamais trop de travailleurs de lumière.

Je terminerai par cette citation :


« Les autres sont des écrans, le thérapeute est un miroir »
Ken Wilber

Alors choisis bien dans quel miroir tu veux te regarder.

Isa, 2MT







Rencontre avec le Covid

13 jours après l’apparition des premiers symptômes je me sens presque guérie.
Je dis presque, car il me reste une toux qui a un peu de mal à s’en aller.
La question n’était pas vraiment si j’allais attraper le COVID ou pas, mais quand.
Je m’en sors bien, car j’ai été contaminée deux ans après son arrivée sur l’île de la Réunion où je vis.

On a beau avoir son avis sur la question et je fais partie de ces personnes qui ont un avis relativement bien tranché.
Mais le but de mon article est surtout de raconter comment j’ai traversé la maladie, quelles étaient mes ressources pour être à nouveau en bonne santé en même pas 15 jours, et enfin mon approche personnelle concernant le virus, le pass sanitaire et la vaccination.

Covid 19 on s’affole ou pas ?

Le Covid était pour moi, un bruit de fond incessant.
Des chiffres qui défilent sur mon smartphone, des « à ce qui parait monsieur X ou madame Y a eu le Covid ». Monsieur A est décédé du covid pourtant il n’avait que 40 ans.
A cela voici les annonces du préfet, et celles du président, et le conseil scientifique etc….
STOP je sature !!!stop
Il est là ce Covid, à l’affût d’une nouvelle personne fragile, ou d’une personne dont le nez était encore vierge de tout test PCR. Il est présent et bien comme il faut, parce que je l’ai bien senti passé.
Les jours précédents les premiers symptômes avaient été pourtant bien festifs, des anniversaires, de l’alcool, des câlins, on en oubliait presque ou pas, que le virus continuait à rôder.
Je m’étais interdit d’arrêter de vivre normalement. Les gestes barrières je ne connais pas dans mon cercle familial et amical. Mais je respecte les gens qui ont décidé de ne plus faire la bise ou de ne plus se faire de câlin, même si je trouve cela déroutant.
Maintenant saches que tu es responsable de tes émotions et de tes réactions face à cette crise sanitaire. Tu es responsable de la peur ou de l’amour que tu vas transmettre. Au final ce ne sont pas les autres qui te rendent malade, ce ne sont pas les autres qui t’empêchent de vivre normalement. Demande toi toujours où tu te situes, dans une zone de peur ou dans une zone d’amour?

Covid, rhume , grippe ou la dengue ?

Des maux de tête, de la fièvre, de la toux, des courbatures, du déjà vu en somme.
 Je ne m’affole pas, on est le jour 1.
Jour 2 quelques dolipranes, sirop pour la toux, rien d’anormal jusque-là.
Mon père et ma mère ont les mêmes symptômes, ma mère un peu moindre. Mon père étant un grand fumeur, la toux est plus virulente de son côté.
Le premier grand pic de fièvre était à la fin du jour 3, des frissons qui parcouraient tout mon corps, j’avais froid et je n’arrivais pas à me réchauffer. Malgré, les chaussettes, les couches de vêtement, la grosse couette, j’avais toujours froid. C’était super désagréable.
je suis malade
Jour 4, perte du gout et de l’odorat, plus d’appétit du tout. C’est le pire symptôme car Je suis une bonne vivante, j’adore la bonne nourriture. ET j’ai perdu une partie de mes sens. Chez moi ça a duré 4 ou 5 jours.
Jusque-là je ne m’inquiétais pas plus que ça, mais bon l’histoire du gout et de l’odorat ont commencé à m’alerter.
Je n’avais  pas l’impression d’être plus malade que cela et puis on aurait dit quand même une grosse grippe.
Il y avait des jours ou je me sentais mieux pendant la journée et puis rechute le soir.
Ou bien inversement, je me sentais mal le matin, toux, difficultés respiratoires, vomissements et ensuite l’après-midi j’étais en forme. Tout cela a duré une semaine.
Une semaine après mes parents sont allés se faire tester parce que mon père était mal en point il a 65 ans.
Et donc résultat, papa et maman sont positifs.
De mon côté je ne suis pas allée me faire, il était juste évident que j’avais la même maladie qu’eux et a part rester chez soi pour ne pas contaminer d’autres personnes, je n’avais pas vraiment autre chose à faire.
Donc physiquement ce n’était pas la grande forme en fonction des jours.
Mais 2 semaines c’est long et ça impacte sur le moral. ET c’est à ce niveau que tout se joue dans toutes les maladies, le moral, le taux vibratoire, la foi également dans mon cas.

Comment je me suis soignée ?

C’est ballot pour une énergéticienne d’être HS à cause d’une maladie.
Mais finalement ça nous rend d’autant plus humain et sensible à notre environnement.
J’étais consciente que je devais faire plus d’auto traitements de LaHoChi, mais je suis tout sauf vraiment rigoureuse.
Heureusement que les mois précédents j’avais fait beaucoup de soins énergétiques et cela a revigoré mon système immunitaire. Direction le 13eme Octave Lahochi
Je ne suis pas allée chez le médecin mais c’est parce que j’ai l’habitude de me soigner traditionnellement à base de plantes.
Mais je vous encourage par contre à y aller car tout le monde ne réagit pas de la même façon face à ce virus. Ce qui s’applique pour moi ne s’applique pas à tout le monde. Donc ayez toujours un avis éclairé sur votre santé.
J’ai eu peur de mourir un soir, la crise de toux était violente, et je n’arrivais plus à respirer, ça a duré de longues minutes, trop longues, sans air qui arrive à entrer correctement dans mes poumons.
Je me souviens avoir insulté la maladie, et je me disais sans cesse que je n’étais pas venue sur cette terre pour mourir avec le Covid. Je m’encourageais à respirer et à calmer ma respiration. Je visualisais mon corps, mes cellules et j’y envoyais tout ce qu’il me restait d’énergie et de lumière.
Par contre face à la maladie, face à la mort, il faut combattre. la vie est un combat
 Il faut se battre pour cette merveilleuse vie. Ne jamais abandonner, et pourtant la fatigue prend le dessus, et le moral n’est plus là.
J’ai beaucoup prié, que ce soit mes ancêtres, que ce soit l’Esprit Saint, l’Archange Raphael et sa lumière verte pour la guérison.
D’ailleurs je sais que je suis guérie car hier soir j’ai rêvé de la lumière blanche de l’Esprit Saint, j’étais inondée de cette lumière bienveillante.
J’ai également fait de l’auto hypnose, me répétant des mantras.
 J’encourageais mon cerveau, à trouver les ressources pour faire guérir mon corps. J’étais mon propre coach, et je ne devais rien lâcher. Je devais gagner et surtout ne pas laisser la peur m’envahir.

Notre corps a tout ce qu’il faut à l’intérieur pour se soigner, il faut lui faire confiance, il faut redonner de la puissance énergétique à nos cellules, faire un travail sur nos chakras.
Le Covid nous montre nos faiblesses, il fait très mal là où on est le plus fragile.
Mes connaissances en spiritualité, en énergie, mes connaissances en développement personnel, en auto hypnose et mes croyances et mémoires personnelles, ma foi, ainsi que mes croyances en l’auto guérison m’ont permis de faire un cocktail suffisamment détonnant pour que je sois remise aujourd’hui presque entièrement.

Pass sanitaire, vaccination obligatoire etc….

Complotiste, anti vax, pro vax, liberté vaccinale, le bruit de fond continue. Toujours aussi assourdissant.
Le monde tremble, les gens ont peur, les médias nous assaillent de part et d’autres d’images et d’infos terrifiantes.
Un fossé de défiance entre vaccinés et non-vaccinés s’est creusé.
On parle de distanciation sociale, d’obligation vaccinale, de privation de liberté. On finit par se sentir coupable de transmettre cette foutue maladie. Le contrôle est devenu incontrôlable.
JE REFUSE de céder à la peur, je m’interdis de perdre des gens que j’aime car nous n’avons pas la même opinion.
J’accepte ma méconnaissance de cette situation qui affecte aujourd’hui notre belle planète.
Je ne suis ni pro ni anti.
Et lorsque tout cela me déstabilise et que j’en perds presque la raison, je me reconnecte à l’instant présent.

Ce soir j’ai eu une longue discussion avec une personne chère à mon cœur.
ET ce que je lui ai dit, c’est : « éteignons tous ces bruits extérieurs, tenons-nous aux faits, rien que les faits. En ce qui me concerne les faits sont les suivants :
–  J’ai attrapé le virus et je vais bien aujourd’hui.
– Beaucoup de personnes autour de moi l’ont attrapé également, et malheureusement une seule personne est décédée après avoir contracté le Covid. Une seule personne est en réanimation aujourd’hui et merci l’Univers son état se stabilise et il est en voie de guérison.
– Les enfants n’ont pas été malades et n’ont pas transmis la maladie.
– Les personnes qui ont été vaccinés après avoir reçu leur première dose, ont été contaminées et vont bien.
– Certaines personnes ont été positives, d’autres pas, d’autre positifs mais asymptomatiques.
Le panel est large, mais tels sont les faits que j’ai pu voir et constater.
L’instant présent, c’est tout ce qui compte, encore plus que jamais. L’AMOUR doit être décuplé.Aimons-nous, prions et rayonnons dans cette noirceur grandissante. CARPE DIEM »remplissons ce monde d'amour


Message de l’Univers 2020

Depuis quelques jours j’avais une petite voix qui insistait afin que je transmette un message au Monde. J’ai essayé de ne pas y accorder d’importance et j’ai beaucoup procrastiné, mais c’est devenu de plus en plus insistant, cette voix me disait de faire un tirage de tarot et que je serai guidée pour écrire par la suite.
Je m’y suis mise et je ne m’attendais pas à écrire 5 pages d’un message que je dirais provenir de l’Univers ou de Dieu, tout est une question de croyance et de vocabulaire.

Ce message concerne tout le monde, et concerne le contexte mondial actuel. Les domaines, tels que notre santé, nos finances, les relations, l’amour, le couple, les thérapies alternatives, notre bien être, y sont abordés. Tout ne te parlera pas forcément, mais dans tout ce qui est dit, il y a forcément quelque chose qui t’est adressé. Ce message est adressé au plus grand nombre et si tu es sur cette page à l’instant c’est que tu es concerné.

Bonne lecture!

Peur, angoisse, virus, épidémies, pandémies, morts, décès, maladie…..
Tu es martelé chaque jour avec ces mots du matin jusqu’au soir, et même dans ton lit par un vocabulaire anxiogène et déprimant.

Oui on l’a tous compris, le monde va mal, je t’ai donné les mots mais les images sont d’autant plus violentes. Si tu es quelqu’un d’éveillé tu vas vite savoir t’éloigner de la peur pour te recentrer sur l’amour, afin de ne pas te laisser envahir de manière consciente ou inconsciente par ce processus de peur.
* L’Univers s’adresse aux Terriens, en leur demandant d’aller vers l’amour, le réconfort et l’empathie. Tu ne peux pas guérir tout le monde, mais sans avoir de dons particuliers, tu peux être à l’écoute de tes amis et de ta famille, de tes voisins.
Donner de l’attention, de l’amour, du rire et des sourires fera oublier le temps d’un instant les malheurs qui s’abattent autour de nous.
Tournes toi vers le bien-être les médecines douces, les thérapies énergétiques et holistiques, préviens la maladie, accordes toi du bien-être, reviens vers ce que la nature a à t’offrir, émerveilles toi et offres toi du bonheur à volonté.
Respirer sans masques est presqu’ interdit dans bien des lieux, mais dans ces cas-là, ouvres tes yeux et ton cœur, ils ne sont pas encore muselés.
Si tu es malade évidemment que tes maux doivent être soignés par un médecin, mais celui-ci ne soulagera pas ton anxiété ni les dépressions à venir. Alors autorises toi à te faire du bien. Ce n’est pas un hasard si le nombre de thérapeutes en médecine alternative a explosé.
Ils ne sont malheureusement pas assez nombreux pour guérir une humanité entière.
Réalignez vos énergies, canalisez-vous et apprenez à vous ancrer.
Et surtout, prenez le temps d’aimer et de vous aimer inconditionnellement.

La fatigue, le stress, et la peur ne donnent plus envie d’aller de l’avant.


Tu as des projets, mais aujourd’hui tu te dis à quoi bon. Les opportunités ne sont plus les mêmes, il va falloir t’adapter. Tu n’as plus le choix.
Le monde ne sera plus jamais comme hier, la COVID 19 n’est que le début de biens d’autres épidémies encore plus meurtrières. Les manipulations biologiques et génétiques, l’empoisonnement dont tu es victime au quotidien, affaiblit le potentiel de guérison de Mère Nature.
La Terre a mal, la Terre souffre, les sols sont imprégnés de pesticide, les forêts disparaissent.
Ce n’est pas de ta faute si tout va mal, bien au contraire, toi qui lis ce message tu vas être acteur à ton échelle, et il est de ton devoir d’aider ton monde à toi à aller mieux.
Regardes tes possibilités, tu es bien plus puissant que tu l’imagines.
Le projet d’hier n’est plus le projet d’aujourd’hui. Adaptes toi comme l’Univers s’est adapté. Si l’homme ne se tourne pas vers la Terre, alors l’Univers fera descendre du ciel l’énergie de Guérison.


Même s’il est plus facile de baisser la tête, L’Univers te demande avec un petit effort de continuer à prier en regardant le ciel et en prenant conscience de sa Grandeur.
Et si tu baisses la tête, c’est pour t’incliner devant tant de merveilles et être en pleine gratitude.
Ne t’apitoies pas sur ton sort, sur tes échecs.
Rebondis, ouvres les yeux et réalises tes projets les plus fous. Tu ne sais pas de quoi demain est fait, mais sois conscient maintenant de ce que tu peux réaliser.
Agis et réagis, tu n’es pas une marionnette, tu es créateur et tu es puissant.

Hier n’est plus, mais aujourd’hui et maintenant EST.
Tu as subi les événements, comment faire autrement de toute façon face à une pandémie mondiale ?
Les regrets laissent les derrière toi, lèves la tête et regardes qui tu es devenu.
Appuies toi sur tes expériences passées pour créer cette vie que tu souhaites.
<<Lâches prise je t’en supplie, je te veux en bonne santé et serein pour l’avenir.
 J’ai besoin de toute ta force et de tout ton amour pour que l’Amour prenne le pouvoir sur la peur. Sois créateur, réalises toi, réalises tes projets, réalises ton monde nouveau.
Tu seras un exemple, et tu inspireras d’autres personnes, ainsi une pandémie d’Amour se déploiera autour de toi et ainsi de suite à l’échelle mondiale.
Souviens-toi, il faut des milliards de grains de sable pour faire un désert, des milliards de gouttes d’eau pour une rivière.
 Tous ces petits bouts d’amour, peut créer un Univers entier. Regardes devant toi, j’entends tes prières, je te montre le chemin.>>

Gestes barrières, masques, confinement, privation de certaines libertés…. Tu te retrouves face à une désocialisation de masse, tu te retrouves encore plus seul que tu  ne l’étais déjà. Tu ne vois plus les sourires, tu ne peux plus serrer dans tes bras, tu dois garder tes distances.
On te déshumanise, on te prive de libertés, et on t’isole lentement mais surement.  Certains ne ressentiront pas ou peu cet isolement, mais pour d’autres cette solitude peut être mortelle.
Saches que l’Univers ne te laissera jamais seul, connectes toi à tes guides, aies la foi, je t’enverrai toujours un message de ma présence.
Tournes toi vers tous ceux qui peuvent t’aider, tends les mains et demandes de l’aide là où tu peux en trouver.
Dépasses tes croyances, enlèves tes barrières mentales, tu n’auras pas d’amendes pour cela.
Si tu veux apprendre, apprends, si tu veux te former, formes toi, si tu veux t’éveiller, éveilles toi.
La distanciation sociale n’existe pas sur internet ni sur les réseaux sociaux. Tu peux contacter et te faire aider en deux clics par ceux vers qui je te guiderai.
<<Je ne te laisserai jamais seul, mais tu comprendras mes messages uniquement si tu es prêt à t’ouvrir à de nouvelles perspectives et à lâcher prise.
 Je t’ai dit regardes vers l’avant, je suis ton guide, et je mettrai à disposition tous les outils dont tu auras besoin pour te réaliser.
La solitude est là uniquement si tu la laisses être là. Il ne tient qu’à toi d’aller vers les autres et demander de l’aide. Ce n’est pas une honte ni un signe de faiblesse.
Tu n’es pas seul, JE suis là.>>

En cette période de troubles, qu’en est-il de ceux qui réussissent ? qu’en est-il de ceux qui ont trouvé leur voie ? Qu’en est-il des gens heureux ? Tu n’entendras pas aux infos ni dans les journaux locaux, qu’Isa, divorcée, mère de 4 enfants, anciennement employée dans des grandes sociétés, est désormais praticienne et enseignante de Lahochi, et qu’elle a reçu sa certification.
Et pourtant tout le contexte semblait être en sa défaveur.
<<Mais JE lui ai montré le chemin, je l’ai guidée et accompagnée. Elle a réussi. Toi aussi tu peux réussir et être heureux, ce n’est pas parce que cette voie est bouchée que tu ne peux pas te frayer un chemin dans les ronces. JE te fournirai les vêtements adaptés et la machette pour couper les branches qui t’entravent.
 Certes ce chemin n’est pas celui que tu voulais prendre mais tu en sortiras beaucoup plus grandi.
 Ces épines qui t’écorcheront les mains et les pieds seront les leçons que tu apprendras afin de pouvoir finaliser avec un œil éclairé ce à quoi tu as tant aspiré.>>

Qu’en est-il des relations amoureuses ?
La stabilité amènera la stabilité, même avec des doutes et des disputes, ce qui est stable le restera. Les fondations bien posées ne s’effondreront pas.
Continues à aimer, à écouter et fais preuve d’inventivités. Crées de la magie, sois surprenant, sois drôle, sois attentif.
La plus petite attention sera vécue avec la plus grande émotion.
L’instabilité restera dans l’instabilité. Beaucoup de signes pour te montrer que tu dois changer.
Le changement c’est maintenant.
<< Arrêtes de te faire du mal ! Si tu veux du bien, fais toi d’abord du bien.>>
Tu n’es pas heureux, demandes toi pourquoi ?
Ton couple n’est pas ce à quoi tu aspirais et malgré tes efforts ça ne va pas, alors éloignes toi de ce qui te fait du mal.
<<Regardes toi, tu es magnifique, tu es bourré de qualités et d’intelligence. Tu es capable de merveilleuses choses.>>
Ne t’attarde pas sur ce qui t’empêche de t’élever.
Pourquoi tu ne réussis pas d’après toi ? Parce que tu es là où tu ne veux pas être.
Tu es devenu ce que tu ne voulais pas être ;<< Je t’ai créé pour être, tu es un être parfait. Que ce soit physiquement ou émotionnellement, je t’ai créé parfaitement. Rapproches toi de ta perfection par l’amour de toi-même. Rapproches toi de l’amour divin et universel. Ressens ton cœur battre pour toi-même. Car avant de battre pour quelqu’un tu le fais battre d’abord pour toi. JE l’ai fait battre pour toi. Et seul ta mère a eu le pouvoir de ressentir en elle ce battement, seul ta mère a eu le droit de créer ton cœur et de le faire battre. En elle tu t’es construit, en elle tu es (re) devenu, (re) venu. JE te prie de ne pas laisser les autres ou l’autre faire cesser de battre ton cœur. Tu es celui qui crée ton soi, qui t’accordes de la joie ou de la peine, de la peur ou de l’amour. Ton cœur bat, tu es vivant encore maintenant. Sois reconnaissant et accordes toi un bonheur illimité.>>
Le regard d’autrui, les jugements, sont les reflets de tes peurs.
Autorises toi à être amour, à recevoir de l’amour, ne subis plus les situations, bien au contraire crées les à ton image.
<< Sois amour, amour de toi , amour pour les autres et le monde car tu es ce grain de sable dans mon désert, tu es ma goutte d’eau dans ma rivière, tu es important à la stabilité de l’Univers.
Tu n’es pas un hasard, tu as été choisi parmi des millions de spermatozoïdes.
Tu es unique, à mes yeux tu n’es pas insignifiant, bien au contraire.
JE t’appelle à l’Amour, à l’émerveillement, à la gratitude.
Je te (r) appelle que mon amour pour toi est à travers ta perfection.
Tu es talentueux, explores toi, explores tes capacités.
 Le match n’est jamais terminé tant que l’arbitre n’a pas sifflé la fin du jeu. Ta vie n’est pas terminée tant que tu entends encore ton cœur battre.
 N’attends pas un miracle, car tu es le miracle.
Ton amour est mon amour, mon amour est ton amour. Vibres amour, donnes de l’amour et tu recevras de l’amour.
Et si tu n’as pas conscience de cet amour, JE suis là pour te dire que je t’aime, de tout ton être, de tout son souffle, de toute ton âme.
 JE T’AIME, et je ne cesserai jamais de te le répéter. >>

L’argent, la réussite financière et professionnelle, le matérialisme, le superficiel ne résonnent plus avec toi.


Tout le monde est capable de réussir, tout le monde a ce pouvoir.
Néanmoins, es-tu encore dans cette perspective ? Est-ce que c’est pour toi l’essence même de ta vie ? Es-tu ici-bas pour exhiber tes richesses matérielles ? Ton être est-il en accord avec tes revenus ? <<Tu as le droit et ça fait partie de ton cheminement, d’apprécier cela.
 Tu as le droit de ne pas être encore dans le questionnement intérieur. Car pour toi, l’extérieur a plus de valeurs. Continues sur cette route si bon te semble, je reviendrai vers toi quand tu seras prêt à explorer ton soi intérieur. Je ne te juge pas car tout est une question d’expérience de la vie, expérimentes ce que tu veux, je ne m’y opposerai pas. Car tu as besoin de ces étapes pour retrouver le divin en toi. >>
Pour ceux qui commencent à se poser des questions, sachez que c’est que le début de votre approche du divin.
L’Univers est vaste, ton œil ne perçoit que les étoiles, la lune et le soleil, le jour et la nuit.
Quand tu vas commencer à regarder au-delà, tu comprendras à quel point TU es vaste, et que le divin n’est pas extérieur mais à l’intérieur de toi.
<< Je te dévoilerai progressivement mes secrets, laisses toi guider, sois curieux. Echanges, argumentes, entres dans les débats.
Chacun a sa vérité, mais personne ne possède La vérité, car il n’y a pas de vérités.
 Il y a des croyances, des religions, des suppositions, des points de vue différents mais pas de vérités. Gardes un esprit critique, ne te laisses pas influencer, libères toi de tes croyances limitées, de tes mémoires, des jugements.
 Ce que tu penseras perdre tu y gagneras un millier de fois plus.
Tu vibreras différemment, tu parleras avec des mots que ton entourage ne comprendra pas. Certains s’éloigneront, mais d’autres se rapprocheront.
 Tu touches à ton éveil, ton regard sur le monde va changer.
N’aies pas peur de ce que tu vas apprendre, n’aies pas peur de frôler la folie avec toutes les nouvelles expériences qui vont prendre forme.
  N’aies pas peur de comprendre et de te rapprocher de MOI.
 Fais-MOI confiance, fais confiance à tes guides et à tes propres croyances.
 Ne sois pas un copié collé de ta culture et de ton éducation.
 Ne sois pas ce qu’on attend de toi.
 Sois TOI, soi ton JE !
 Emancipes toi et tu verras, tu ME verras !
Tu comprendras la puissance de l’Amour, tu comprendras que tu es Créateur, tu comprendras tellement de choses qu’aujourd’hui tu ne t’imagines même pas.
 Je t’accompagnerai, je te guiderai avec ce en quoi tu crois.
 Les synchronicités seront ma manière de te faire comprendre que je suis là, près de toi.
 Sois attentif, ouvres les yeux, il n’y aura aucun hasard, juste des rendez-vous que tu attendais, et que tu m’auras demandés. Se seront mes réponses.>>
L’Univers se manifestera sous toutes les formes qui pourront attirer ton attention, gardes les yeux ouverts ou ferment les pour mieux ressentir sa présence.
Demandes et tu recevras, ce n’est pas une légende, ni juste une parabole.
Non ! L’Univers te répondra toujours et tu recevras ce que tu souhaites.
La seule condition est que tu vibres à l’échelle de ce que tu veux, de qui tu es vraiment.
Tu n’aimes pas l’argent et les personnes riches ? Ne t’étonne pas de ne pas avoir le sous.
Libères toi d’abord de tes mémoires concernant l’argent, imagines toi plus riche, ressens ta liberté financière et tu recevras cette abondance.
L’Univers ne te juge pas, vas vers ce à quoi tu aspires.
Mais n’oublies pas, tout ce que tu entreprendras fais le par amour pour toi, et transmets cet amour autour de toi.
Sois heureux, et rends les autres heureux. C’est le plus beau cadeau que tu puisses t’offrir.
Tu es au début de ta propre (r)évolution. Tu auras soif de connaissances, l’envie inéluctable d’apprendre encore et encore.
Les réponses tu les auras au fur et à mesure, chacune t’arrivera lorsque tu seras prêt.
Ta rencontre avec le cœur de l’Univers est en train de se faire, alors vas-y ! Continue ! Je t’encourage sur ce chemin également.
Tu es divin, regardes à l’extérieur, mais avant tout suis ton intuition, écoutes ton âme lorsqu’elle te parle.

Tu auras compris que le monde a changé et que tu es en train de changer.
Tu as juste le choix de t’adapter à ce nouvel environnement.
Rien ne sert de t’apitoyer sur ton sort. Le passé est le passé 2019 était ta dernière année telle que tu étais auparavant.
Tu préparais déjà sans le savoir, ta nouvelle identité, ou plutôt accepter l’être que tu es vraiment.
Tu remettais au lendemain, mais les bouleversements autour de toi, t’amènent face au mur.
Hors de question de faire marche arrière, tu as commencé une nouvelle période de ta vie, qui va t’amener vers ton soi véritable.
Beaucoup de personnes se (r)éveillent.
Les cerveaux ne sont plus anesthésiés, les Hommes se réveillent.
La rébellion gronde dans les cœurs, on veut plus d’amour et moins de peur.
On veut s’accomplir, et revenir à notre être divin.
On veut comprendre le sens de la Vie, quelle est notre mission ici-bas ? Que faire pour être en accord avec ma spiritualité ? Que croire ? Qui croire ? Comment puis-je me guérir et comment guérir les autres ? Comment puis-je aider les autres à s’élever aussi ?
Les questions sont nombreuses, mais si tu te les poses, alors tu es en train de participer à cette révolution.
Tu es dans l’instant présent, tu as un regard nouveau, alors continues à avancer sur ton chemin de vie. L’Univers t’apportera l’abondance que tu demanderas.
Mais dans un seul but, celui du partage et du mouvement.
Ne sois pas avare, soi généreux !
Il te donnera mais ne gardes pas tout pour toi.
La générosité dont tu feras preuve te sera rendue au centuple.
Sois dans le don !
Ne t’enrichis pas sur le dos des autres, au contraire quand tu t’enrichis apprend aux autres à le faire aussi.
On ne te demande pas de faire constamment la charité, mais on te dit qu’une main tendue peut être le plus beau cadeau qu’une personne puisse recevoir dans une journée.
Redonnes le sourire à ceux qui en ont besoin, vois plus grand qu’une belle voiture et une belle maison.
Fais toi plaisir, mais n’oublies pas ton prochain.

Regarde avec gratitude le chemin que tu as parcouru.
Les rencontres, les échecs et les réussites. Tes joies et tes chagrins, tes bonheurs et tes colères.
Tout n’a pas été toujours rose mais tout n’a pas toujours été noir non plus.
Tu as vécu des expériences plus douloureuses que d’autres et sur l’instant tu pensais que tu n’y arriverais pas.
Et pourtant tu ES là aujourd’hui, tu courbes l’échine, tu tombes et tu te relèves toujours, et tu te relèveras encore. Tu peux t’appuyer sur l’Univers pour te donner cette force et ce courage.
Reconnais en toi cette puissance divine. Il est temps de t’accorder à Être toi. De te révéler, que ce soit dans tes paroles ou dans tes actes.
Réalises toi, sois en harmonie avec tes émotions. Prends du plaisir là ou il y en a, entoures toi des bonnes personnes, fais le travail dont tu rêves.
La période est propice au changement et aux mutations en tout genre.
Intègres tout ce que tu as pu apprendre par le passé, et admires TOI dans ton présent.
L’Univers te dit d’aller vers l’avant, avec tout le bagage qui t’a construit.
Par Amour pour toi, réagis. Toi seul peut le faire et n’hésites pas à demander de l’aide aux personnes bienveillantes.
Mets toi à ton aise dans ce nouveau monde.
Bonheur et plaisir, arrêtes de te prendre la tête, encore pire ne laisses plus aux autres l’occasion de le faire.
Vis tes rêves et tes passions, ressens le bonheur que ça t’apporte et tu verras combien la vie peut être encore plus belle quand elle est celle à quoi on a toujours aspirée.

Le temps court, le temps passe, et des fois on ne se rend pas compte, qu’on a pu délaisser certaines personnes, on oublie aussi de prendre soin de nous.
Hier tu avais 15 ans, aujourd’hui tu en a 20 ou 40. Les années passent, des personnes traversent nos vies, certaines restent, d’autres suivent un autre chemin.
Il nous arrive d’être trop pris, et de nous éloigner de personnes qui nous aiment.
Le fait de t’accomplir dans cette nouvelle vie, te permettra de te rapprocher de ton entourage. Tu as besoin de passer du temps avec eux, et ils ont aussi besoin de toi.
Aujourd’hui tu es là, demain peut être pas ; La mort est là, à tout moment tu peux partir.
N’aies pas de regrets, aimes autant que tu peux aimer. Danses, chantes, ris , manges, bois, fais l’amour autant de fois que tu en auras envie, intensément, passionnément.
Poses toi la question, ai-je vécu la vie que je souhaitais ? si c’est oui c’est parfait car tu as compris qu’il fallait vivre ; si c’est non il n’est pas trop tard.
Vis, respires, regardes combien le monde est beau, émerveilles toi devant tant de beauté.
Aimes à en avoir le cœur sur le point d’exploser.
Aimes toi, aimes autour de toi, ne sois pas radin en amour, l’amour ne se compte pas, ne se monnaye pas.
Aimes, l’Univers t’exhorte à l’amour.

En conclusion, j’ai essayé de mettre en forme cet écrit.
Il y a ce que je perçois mais aussi ce que j’ai entendu directement et que j’ai du retranscrire mot pour mot. J’ai mis en gras ce qui ne vient pas de mon interprétation mais juste de la retranscription.
Je n’ai fait que canaliser ces mots venus de nulle part, j’ai été honorée d’avoir été choisie.
Je suis infiniment reconnaissante à l’Univers de partager ici ce qu’il a à nous dire.

Isabelle, 2 mains tendues
Médium, énergéticienne.

 

 


La maladie ne vainc, ni le courage ni l’amour

Bientôt 6 mois que le mot cancer est apparu dans notre famille.
6 mois que notre vie a changé.
Des jours sont passés avec plein d’émotions différentes et des remises en question.
Notre famille a changé, tu as changé aussi Maman.
Tu as maigri a une vitesse folle, toi qui voulais perdre du poids, qu’est ce que tu en as perdu !?!
Mais comme tu nous l’as dit, ton corps avait fait des réserves, donc la maladie s’est nourrie que de ton gras. Là ou pour certains il ne reste que la peau sur les os, toi, il te reste encore de la marge.
Tu fais preuve d’un courage et d’une force dont je suis admirative, tu encaisses comme un boxeur sur un ring, tu tombes et tu te relèves, tu ne lâches rien.
Tes supporters (nous, tes enfants) , ton coach (papa), nos supporters à nous, et les coachs du coach on forme une super équipe, et quand un flanche un autre prend le relai.
On s’est découvert encore plus d’amour qu’avant. Et cet amour nous donne notre force, une force qu’on te transmet car il n’est pas à l’ordre du jour que tu meurs à cause de cette maladie.

Chimio, radiothérapie, hôpital et compagnie.

Je te voyais déjà perdre tes cheveux, je te voyais déjà totalement amaigrie, des clichés sur le cancer j’en avais plein. Je sais qu’on en meurt, je sais qu’on en guéri.
25 séances de radiothérapie étaient prévues, et tu as réussi Maman à les passer avec douleur, tristesse, colère et toutes tes émotions, mais tu as réussi.
La chimio dans ton cas s’est résumé à des cachets. Ton corps a accepté ce traitement, ta peau s’est fragilisée, tu n’as pas vomi tous les jours.

On s’est relayé dans la famille pour t’accompagner toute la semaine à tes séances de radiothérapie. Un taxi venait nous chercher, arrivé à l’hôpital tu avais tes rituels, tous les patients se connaissent, si ce n’était pas le cancer qui les réunissait, on aurait pu penser à des retrouvailles entre amis. Mais non, chaque personne qui est là est malade, pour certains c’est une première, pour d’autres une rechute. Dans leur corps une maladie les ronge et ça ne se voit pas, c’est terrible. Une heure d’attente pour 15 mn de séance. Et nous voilà de retour à la maison et c’était tous les jours comme ça pendant 25 jours.
Ces derniers jours tu souffres beaucoup, tu prends de la morphine. J’ai l’impression que le cancer a envie de s’accrocher à toi, il n’a pas envie d’être expulsé de ton corps, alors il lutte, il s’accroche. Il te rappelle à travers cette douleur, qu’il est encore là et qu’il ne veut pas partir comme ça.
Je sais que tu en viendras à bout. Tu te bats comme jamais je ne t’ai vu te battre. Chaque jour qui passe est une victoire.
Tu pleures souvent aussi, tu as mal, mal dans ton corps et mal au moral, mal à la foi. Tu en as voulu à Dieu, tu en veux à la vie car tu ne méritais pas ça.
Tu ne mérites pas cette souffrance, tu as toujours été une bonne personne, tu as fait des erreurs dans ta vie, mais j’ai vu combien tu as réconforté les autres, donner à manger à des personnes dans le besoin alors que tu en avais à peine pour nous.
Notre quotidien a été bouleversé. La mort rôde mais la vie reste un énorme bouclier blindé d’amour.
Bientôt tu vas te faire opérer, c’est l’angoisse, une semaine d’hospitalisation prévue, une éternité. Tu en perds déjà le sourire, car tu ne veux pas rester loin de ton chez toi.

C’est une étape obligée, on sera là quoiqu’il en soit.
Tu as fini par accepter l’idée de voir un psy, et il a réussi à te faire accepter tes faiblesses. Oui tu as toujours tenu ton foyer avec une main de maître, et oui aujourd’hui tu dois nous laisser prendre le relais. Oui, tu as toujours pris soin de nous, et oui aujourd’hui, c’est nous qui prenons soin de toi.
Tu as du laisser temporairement ton travail, oh my god, là encore ça n’a pas été simple. Voilà plus de 35 ans que tu bosses, et tout à coup tu es à la maison H24 . Récemment tu m’as quand même avoué que tu prenais plaisir finalement, à avoir de longues vacances, et que ce n’était pas si désagréable de ne pas se lever le matin pour travailler.

Sentiments, émotions et relations.

Et tout à coup voici la réapparition de gens qui ne nous fréquentaient plus depuis des années. Tout à coup tout le monde t’appelle pour prendre de tes nouvelles. Tout à coup y a tout le temps du monde à la maison.
Ce n’est pas simple, car l’envie de leur dire qu’ils n’ont jamais été là quand tout allait bien et qu’ils n’ont qu’à rester chez eux.
Maman n’agonise pas , elle a un cancer mais elle est vivante et ce n’est pas cette maladie qui la prendra.
Mais passé le rejet, il suffit de voir son sourire pour savoir que finalement ça lui fait du bien qu’on se soucie d’elle, et qu’on soit aux p’tits soins.
Le tri dans les relations a été fait aussi. Certaines personnes de ta famille que tu vives ou que tu sois malade sont restés fidèles à eux-mêmes, là où tu t’attends à un minimum de compassion ; Et d’autres se sont révélés, inattendus. C’est aussi ça la magie de la vie.
On est tous à fleur de peau, des larmes, en veux-tu en voilà. Il y a des grands moments de doutes comme il y a des grands moments de bonheur.


L’inquiétude est palpable et mon papa, il essaie tant bien que mal de tenir la barque à flot avec notre aide. Il est perdu sans sa warrior de femme. Alors lui aussi il craque, je me souviens encore lors de la fête des mères, l’avoir pris dans mes bras et nous avons pleuré ensemble. Cette fête a eu une saveur particulière cette année, des litres de larmes à n’en plus pouvoir, des kilos d’amour à supporter encore.
C’est drôle de se rendre compte qu’on a autant de gens différents face au cancer, il y a les positifs dont je fais partie, les angoissés, ceux qui sont devenus médecins en regardant Dr House, les hypocrites, les curieux, les charognards, les prévoyants, les tisaneurs, les magnétiseurs, les barreurs de feu.  D’ailleurs chapeau bas au barreur de feu qui l’a vraiment soulagé.
Chacun y va de son témoignage et de son expérience, mais beaucoup oublient que c’est son expérience à elle et son témoignage qui prévaut maintenant.
La maladie quand elle devient publique, et bien faut arriver à gérer le relationnel et c’est vraiment pas évident je l’avoue.
Moi qui suis sensible à toutes ces énergies qui circulent, j’avoue prendre le large quand il y a trop de visiteurs et revenir plus tard quand ils sont partis.

Notre maman on doit la partager, et faire avec le monde autour, et quand le monde est parti et bien il reste nous, entre nos larmes et nos rires, nos doutes et nos assurances, et quoiqu’il en soit beaucoup d’amour.
Papa on te porte aussi, on te laissera pas tomber non plus ; maman a besoin de soutien mais toi tu ne dois pas te sentir à l’écart bien au contraire.
Voilà ou on en est 6 mois plus tard. Je souffre aussi par moment en silence, mais j’efface vite ses larmes car tu as besoin de toute mon énergie positive, c’est ce que je peux te donner de meilleur ainsi que tout mon amour. Je t’aime Maman


Adieu Tonton, la mort n’est qu’une étape

Je viens de perdre un être cher, un arrière oncle maternel, le dernier de cette branche. Triste nouvelle du 11 novembre.
Ma mère est effondrée, je suis sereine, la situation m’attriste mais pas de larmes c’est étrange. Je sais qu’il est libre de toute douleur, et de toutes préoccupations terrestres. Je me dis qu’il a finalement beaucoup de chances d’être mort. Il ne souffre plus, cela faisait une semaine qu’il avait subi une hémorragie cérébrale on savait qu’il allait nous quitter. Mais on a beau être préparé on ne l’est jamais vraiment face à la mort. Continuez la lecture


bibliomancie ou stichomancie

livre magie

Il y a quelques années j’avais vu une émission où il était question des arts divinatoires.
Mais ce qui avait suscité mon intérêt ce jour-là, fut la divination à travers les passages d’un livre.
L’idée était forte intéressante, j’aime la divination j’aime les livres quelle merveilleuse invention.
Au fil du temps je ne m’y étais plus intéressée, jusqu’à il y a quelques jours en commençant à lire Coelho « Veronika décide de mourir ».
Dès le début du livre, il est question de signes à travers une lecture que fait l’héroïne.
De quoi réveiller mon ancienne curiosité que j’ai voulu partager avec toi cher lecteur.

Définition :

Cet art divinatoire prend 2 formes tout d’abord la bibliomancie qui est le terme le plus connu et la stichomancie.
La bibliomancie se fait uniquement à travers les livres sacrés (Bible, Coran, Thora….)
La stichomancie se pratique à travers toutes lectures, livres magazines, panneaux publicitaires.

Comment ça marche :

L’idée est de se mettre dans un endroit calme, d’être apaisé intérieurement et de demander une réponse à l’Univers à notre question.
Se concentrer fortement sur la demande et poser la question à haute voix ou dans sa tête.
Ouvrir un livre au hasard, fermer les yeux ouvrir une page au hasard toujours et pointer son doigt sur un passage du livre.
Toujours choisir le passage qui se trouve au-dessus du doigt.
Et vous aurez là votre réponse.

Une méthode plus nouvelle génération existe aussi à travers internet.
J’ai trouvé ce lien ma foi qui apporte des réponses intéressantes mais c’est en anglais.
http://bibliomancyoracle.tumblr.com/askoracle
Et celui-ci en français
http://onelittleangel.com/sagesse/home/citations.asp

Pourquoi ça marche :

Tout simplement parce que l’énergie vibratoire que vous dégagez à l’instant T de votre demande rencontre une autre énergie vibratoire similaire et voilà tu en sais un peu plus sur ce que tu souhaites savoir.
On parle là de synchronicité, il me faudra faire à l’occasion tout un chapitre là-dessus, c’est passionnant.
L’Univers est rempli de réponses il suffit juste de demander, et de savoir reconnaître et interpréter les signes.

Pourquoi ça ne marche pas :

Il y a des réponses qui ne seront pas claires, qui n’auront aucun sens sur le coup, ou n’auront tout simplement aucun rapport.
Plusieurs possibilités à cela :
Ce n’est pas le moment d’avoir la réponse à cette question et il faut juste recommencer plus tard.
La réponse prendra tout son sens plus tard avec le recul.
En conclusion, les réponses dont nous avons besoin sont autour de nous et se manifestent à travers différents supports et différents signes.
La bibliomancie ou la stichomancie allient lecture et divination, j’en suis fan.
A vous d’en faire votre avis. N’hésitez pas à me raconter vos expériences.

By 2MT


Faire un carême à la Réunion

careme 974Tu ne manges pas de viandes ? Mais pourquoi ?!! T’es en carême ? Voilà un exemple de questions auxquelles on passe notre temps à la Réunion à répondre.
Je réponds que oui je suis en carême… et comme notre interlocuteur est curieux il ne va pas s’arrêter à ce semblant de réponse.
Et la prochaine question va être : « malbar, malgache, ou la fé in promes (tu as fait une promesse » Pourtant on est baigné dedans ici la Réunion, qui n’a jamais fait de carême me jette la première pierre. Continuez la lecture


L’anti-loi de Jante

Ile de la Réunion

Aksel Sandemose un écrivain danois, a formulé dans son livre « Un féfugié dépasse ses limites » les règles qui régissent son village natal. Mais sans surement se douter qu’il formulait ainsi toutes les règles morales qui régissent les pays nordiques.

La loi de Jante

Voici la liste de ces règles:

Du skal ikke tro du er noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un de spécial !
Du skal ikke tro du er lige meget som os ! – Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous !
Du skal ikke tro du er kloger en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus malin/sage que nous !
Du skal ikke innbille dig at du er bedre en os ! – Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous !
Du skal ikke tro du ved mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous !
Du skal ikke tro du er mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous !
Du skal ikke tro at du duger til noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit !
Du skal ikke grine af os ! – Tu ne dois pas rire de nous !
Du skal ikke tro at nogen kan lige dig ! – Tu ne dois pas croire que quelqu’un s’intéresse/s’inquiète à ton sujet !
Du skal ikke tro du kan lære os noget ! – Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose!

Continuez la lecture


Soirée entre filles 974….

magnétisme Samedi soir, soirée filles chez moi! Nous sommes 6 autour de pizzas et de bières…. Sujets divers surtout autour du coeur, du couple, du petit ami, de l’ex et du sexe. L’ambiance est bonne, le rire est à volonté.

Une rencontre

Une amie a amené une amis que je ne connais pas. Je suis frappée par sa retenue, et je vois surtout tout de suite son mal être. Perceptible malgré son sourire.
Elle est très sympathique Sophie je l’aime bien elle a un potentiel amical très élevé.
Le feeling passe bien avec elle mais plus sa va et plus je sens que sa va, elle même se livre au fur et à mesure que la soirée passait à des confidences.
Sa vie est triste et elle souffre depuis trop longtemps. Son couple, ses douleurs personnelles ont pris le pouvoir sur elle. L’énergie est très sombre.

Je ne savais pas….

Je ne connaissais pas Sophie, je n’avais jamais entendu parler d’elle  auparavant.
Je commençais à être un peu éméchée, je le reconnais la soirée était relativement arrosée.
Je me retrouve avec Sophie et 2 amies sur la terrasse, il doit être 4h du matin. Je parle de mon métier avec Sophie et elle me dit qu’elle croit en la médiumnité, sa grand-mère avait un don.
Je dis plein de choses à Sophie la concernant et je finis mon analyse en lui disant,  » et toute cette douleur que tu accumules à l’intérieur va continuer et s’extérioriser ici » ( et je lui montre un point en bas de sa nuque).
Sophie se met à pleurer, et elle me demande comment je le sais?
Je sais quoi? je ne sais rien , de quoi me parle- t-elle?Elle me dit d’approcher, baisse légèrement son T-shirt au niveau de la nuque, et me montre une bosse qui s’est formée dans le bas de la nuque.
L’amie qui l’a emmenée est interloquée, mais Isa comment tu sais? me dit elle.
Je n’en sais rien comment j’ai su, on me l’a dit c’est tout, mes guides me l’ont montré. Et plus je lui parlai et plus elle avait mal.
Personne ne sait pour cette bosse, elle la cache tout le temps et en a honte. Elle lui fait très mal et elle en souffre beaucoup. La bosse lui mène la vie dure, elle a mal tout le temps. Des larmes et des nuits sans sommeil, c’est son quotidien.

Une passe et puis s’en va

Je me rassois, et on continue à discuter, je demande à Sophie si sa va, elle me répond qu’elle a toujours mal.
Je regarde l’heure 4h30, l’horaire n’est pas idéal mais elle a mal.
Je demande à mes guides si je peux la soulager. J’en obtiens l’autorisation, je ne pouvais pas la laisser comme ça de toute façon.
Je fais une prière et passe mes mains sans la toucher au dessus de ses épaules, sa nuque, sa tête.
Je sens l’échange d’énergie qui se passe. Je prends ce que je peux prendre de sa douleur.5 mn après j’ai fini, je ne pouvais pas durer plus longtemps de tout façon, je me tordais de douleur pendant ce moment qui me parut très long.
A peine fini, j’ai vomi. Le rite était fini.
Je lui ai demandé si cela allait mieux, elle me dit oui sa va mieux. Elle a l’air un peu sonnée, moi aussi.
Nous sommes toutes crevées, il est l’heure d’aller se coucher.

Des nouvelles de Sophie

Hier j’ai croisé notre amie commune, et je lui ai demandé des nouvelles de Sophie car je n’en avais pas.
Mon amie me répond, que Sophie lui a confié ne plus avoir de douleurs au cou, et qu’elle va beaucoup mieux.
Cette nouvelle m’a enchantée. Quoi de mieux que d’apprendre que j’ai pu soulager quelqu’un et que cette personne va mieux grâce à ce que l’on m’a transmis.

Pour conclure

Je ne suis pas magnétiseuse, enfin pas que je sache officiellement. Mais ce genre d’expérience me montre que j’ai d’autres capacités à découvrir, que les limites ne sont pas atteintes et que j’ai plein de choses encore à explorer.
J’en suis heureuse moi qui suis curieuse et qui aime apprendre.
Merci à mes guides pour cela, merci à ceux qui me font confiance également.

BY 2MT