La maladie ne vainc, ni le courage ni l’amour

Bientôt 6 mois que le mot cancer est apparu dans notre famille.
6 mois que notre vie a changé.
Des jours sont passés avec plein d’émotions différentes et des remises en question.
Notre famille a changé, tu as changé aussi Maman.
Tu as maigri a une vitesse folle, toi qui voulais perdre du poids, qu’est ce que tu en as perdu !?!
Mais comme tu nous l’as dit, ton corps avait fait des réserves, donc la maladie s’est nourrie que de ton gras. Là ou pour certains il ne reste que la peau sur les os, toi, il te reste encore de la marge.
Tu fais preuve d’un courage et d’une force dont je suis admirative, tu encaisses comme un boxeur sur un ring, tu tombes et tu te relèves, tu ne lâches rien.
Tes supporters (nous, tes enfants) , ton coach (papa), nos supporters à nous, et les coachs du coach on forme une super équipe, et quand un flanche un autre prend le relai.
On s’est découvert encore plus d’amour qu’avant. Et cet amour nous donne notre force, une force qu’on te transmet car il n’est pas à l’ordre du jour que tu meurs à cause de cette maladie.

Chimio, radiothérapie, hôpital et compagnie.

Je te voyais déjà perdre tes cheveux, je te voyais déjà totalement amaigrie, des clichés sur le cancer j’en avais plein. Je sais qu’on en meurt, je sais qu’on en guéri.
25 séances de radiothérapie étaient prévues, et tu as réussi Maman à les passer avec douleur, tristesse, colère et toutes tes émotions, mais tu as réussi.
La chimio dans ton cas s’est résumé à des cachets. Ton corps a accepté ce traitement, ta peau s’est fragilisée, tu n’as pas vomi tous les jours.

On s’est relayé dans la famille pour t’accompagner toute la semaine à tes séances de radiothérapie. Un taxi venait nous chercher, arrivé à l’hôpital tu avais tes rituels, tous les patients se connaissent, si ce n’était pas le cancer qui les réunissait, on aurait pu penser à des retrouvailles entre amis. Mais non, chaque personne qui est là est malade, pour certains c’est une première, pour d’autres une rechute. Dans leur corps une maladie les ronge et ça ne se voit pas, c’est terrible. Une heure d’attente pour 15 mn de séance. Et nous voilà de retour à la maison et c’était tous les jours comme ça pendant 25 jours.
Ces derniers jours tu souffres beaucoup, tu prends de la morphine. J’ai l’impression que le cancer a envie de s’accrocher à toi, il n’a pas envie d’être expulsé de ton corps, alors il lutte, il s’accroche. Il te rappelle à travers cette douleur, qu’il est encore là et qu’il ne veut pas partir comme ça.
Je sais que tu en viendras à bout. Tu te bats comme jamais je ne t’ai vu te battre. Chaque jour qui passe est une victoire.
Tu pleures souvent aussi, tu as mal, mal dans ton corps et mal au moral, mal à la foi. Tu en as voulu à Dieu, tu en veux à la vie car tu ne méritais pas ça.
Tu ne mérites pas cette souffrance, tu as toujours été une bonne personne, tu as fait des erreurs dans ta vie, mais j’ai vu combien tu as réconforté les autres, donner à manger à des personnes dans le besoin alors que tu en avais à peine pour nous.
Notre quotidien a été bouleversé. La mort rôde mais la vie reste un énorme bouclier blindé d’amour.
Bientôt tu vas te faire opérer, c’est l’angoisse, une semaine d’hospitalisation prévue, une éternité. Tu en perds déjà le sourire, car tu ne veux pas rester loin de ton chez toi.

C’est une étape obligée, on sera là quoiqu’il en soit.
Tu as fini par accepter l’idée de voir un psy, et il a réussi à te faire accepter tes faiblesses. Oui tu as toujours tenu ton foyer avec une main de maître, et oui aujourd’hui tu dois nous laisser prendre le relais. Oui, tu as toujours pris soin de nous, et oui aujourd’hui, c’est nous qui prenons soin de toi.
Tu as du laisser temporairement ton travail, oh my god, là encore ça n’a pas été simple. Voilà plus de 35 ans que tu bosses, et tout à coup tu es à la maison H24 . Récemment tu m’as quand même avoué que tu prenais plaisir finalement, à avoir de longues vacances, et que ce n’était pas si désagréable de ne pas se lever le matin pour travailler.

Sentiments, émotions et relations.

Et tout à coup voici la réapparition de gens qui ne nous fréquentaient plus depuis des années. Tout à coup tout le monde t’appelle pour prendre de tes nouvelles. Tout à coup y a tout le temps du monde à la maison.
Ce n’est pas simple, car l’envie de leur dire qu’ils n’ont jamais été là quand tout allait bien et qu’ils n’ont qu’à rester chez eux.
Maman n’agonise pas , elle a un cancer mais elle est vivante et ce n’est pas cette maladie qui la prendra.
Mais passé le rejet, il suffit de voir son sourire pour savoir que finalement ça lui fait du bien qu’on se soucie d’elle, et qu’on soit aux p’tits soins.
Le tri dans les relations a été fait aussi. Certaines personnes de ta famille que tu vives ou que tu sois malade sont restés fidèles à eux-mêmes, là où tu t’attends à un minimum de compassion ; Et d’autres se sont révélés, inattendus. C’est aussi ça la magie de la vie.
On est tous à fleur de peau, des larmes, en veux-tu en voilà. Il y a des grands moments de doutes comme il y a des grands moments de bonheur.


L’inquiétude est palpable et mon papa, il essaie tant bien que mal de tenir la barque à flot avec notre aide. Il est perdu sans sa warrior de femme. Alors lui aussi il craque, je me souviens encore lors de la fête des mères, l’avoir pris dans mes bras et nous avons pleuré ensemble. Cette fête a eu une saveur particulière cette année, des litres de larmes à n’en plus pouvoir, des kilos d’amour à supporter encore.
C’est drôle de se rendre compte qu’on a autant de gens différents face au cancer, il y a les positifs dont je fais partie, les angoissés, ceux qui sont devenus médecins en regardant Dr House, les hypocrites, les curieux, les charognards, les prévoyants, les tisaneurs, les magnétiseurs, les barreurs de feu.  D’ailleurs chapeau bas au barreur de feu qui l’a vraiment soulagé.
Chacun y va de son témoignage et de son expérience, mais beaucoup oublient que c’est son expérience à elle et son témoignage qui prévaut maintenant.
La maladie quand elle devient publique, et bien faut arriver à gérer le relationnel et c’est vraiment pas évident je l’avoue.
Moi qui suis sensible à toutes ces énergies qui circulent, j’avoue prendre le large quand il y a trop de visiteurs et revenir plus tard quand ils sont partis.

Notre maman on doit la partager, et faire avec le monde autour, et quand le monde est parti et bien il reste nous, entre nos larmes et nos rires, nos doutes et nos assurances, et quoiqu’il en soit beaucoup d’amour.
Papa on te porte aussi, on te laissera pas tomber non plus ; maman a besoin de soutien mais toi tu ne dois pas te sentir à l’écart bien au contraire.
Voilà ou on en est 6 mois plus tard. Je souffre aussi par moment en silence, mais j’efface vite ses larmes car tu as besoin de toute mon énergie positive, c’est ce que je peux te donner de meilleur ainsi que tout mon amour. Je t’aime Maman


Adieu Tonton

Je viens de perdre un être cher, un arrière oncle maternel, le dernier de cette branche. Triste nouvelle du 11 novembre.
Ma mère est effondrée, je suis sereine, la situation m’attriste mais pas de larmes c’est étrange. Je sais qu’il est libre de toute douleur, et de toutes préoccupations terrestres. Je me dis qu’il a finalement beaucoup de chances d’être mort. Il ne souffre plus, cela faisait une semaine qu’il avait subi une hémorragie cérébrale on savait qu’il allait nous quitter. Mais on a beau être préparé on ne l’est jamais vraiment face à la mort. Continuez la lecture


bibliomancie ou stichomancie

livre magie

Il y a quelques années j’avais vu une émission où il était question des arts divinatoires.
Mais ce qui avait suscité mon intérêt ce jour-là, fut la divination à travers les passages d’un livre.
L’idée était forte intéressante, j’aime la divination j’aime les livres quelle merveilleuse invention.
Au fil du temps je ne m’y étais plus intéressée, jusqu’à il y a quelques jours en commençant à lire Coelho « Veronika décide de mourir ».
Dès le début du livre, il est question de signes à travers une lecture que fait l’héroïne.
De quoi réveiller mon ancienne curiosité que j’ai voulu partager avec toi cher lecteur.

Définition :

Cet art divinatoire prend 2 formes tout d’abord la bibliomancie qui est le terme le plus connu et la stichomancie.
La bibliomancie se fait uniquement à travers les livres sacrés (Bible, Coran, Thora….)
La stichomancie se pratique à travers toutes lectures, livres magazines, panneaux publicitaires.

Comment ça marche :

L’idée est de se mettre dans un endroit calme, d’être apaisé intérieurement et de demander une réponse à l’Univers à notre question.
Se concentrer fortement sur la demande et poser la question à haute voix ou dans sa tête.
Ouvrir un livre au hasard, fermer les yeux ouvrir une page au hasard toujours et pointer son doigt sur un passage du livre.
Toujours choisir le passage qui se trouve au-dessus du doigt.
Et vous aurez là votre réponse.

Une méthode plus nouvelle génération existe aussi à travers internet.
J’ai trouvé ce lien ma foi qui apporte des réponses intéressantes mais c’est en anglais.
http://bibliomancyoracle.tumblr.com/askoracle
Et celui-ci en français
http://onelittleangel.com/sagesse/home/citations.asp

Pourquoi ça marche :

Tout simplement parce que l’énergie vibratoire que vous dégagez à l’instant T de votre demande rencontre une autre énergie vibratoire similaire et voilà tu en sais un peu plus sur ce que tu souhaites savoir.
On parle là de synchronicité, il me faudra faire à l’occasion tout un chapitre là-dessus, c’est passionnant.
L’Univers est rempli de réponses il suffit juste de demander, et de savoir reconnaître et interpréter les signes.

Pourquoi ça ne marche pas :

Il y a des réponses qui ne seront pas claires, qui n’auront aucun sens sur le coup, ou n’auront tout simplement aucun rapport.
Plusieurs possibilités à cela :
Ce n’est pas le moment d’avoir la réponse à cette question et il faut juste recommencer plus tard.
La réponse prendra tout son sens plus tard avec le recul.
En conclusion, les réponses dont nous avons besoin sont autour de nous et se manifestent à travers différents supports et différents signes.
La bibliomancie ou la stichomancie allient lecture et divination, j’en suis fan.
A vous d’en faire votre avis. N’hésitez pas à me raconter vos expériences.

By 2MT


Faire un carême à la Réunion

careme 974Tu ne manges pas de viandes ? Mais pourquoi ?!! T’es en carême ? Voilà un exemple de questions auxquelles on passe notre temps à la Réunion à répondre.
Je réponds que oui je suis en carême… et comme notre interlocuteur est curieux il ne va pas s’arrêter à ce semblant de réponse.
Et la prochaine question va être : « malbar, malgache, ou la fé in promes (tu as fait une promesse » Pourtant on est baigné dedans ici la Réunion, qui n’a jamais fait de carême me jette la première pierre. Continuez la lecture


L’anti-loi de Jante

Ile de la Réunion

Aksel Sandemose un écrivain danois, a formulé dans son livre « Un féfugié dépasse ses limites » les règles qui régissent son village natal. Mais sans surement se douter qu’il formulait ainsi toutes les règles morales qui régissent les pays nordiques.

La loi de Jante

Voici la liste de ces règles:

Du skal ikke tro du er noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un de spécial !
Du skal ikke tro du er lige meget som os ! – Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous !
Du skal ikke tro du er kloger en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus malin/sage que nous !
Du skal ikke innbille dig at du er bedre en os ! – Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous !
Du skal ikke tro du ved mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous !
Du skal ikke tro du er mere en os ! – Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous !
Du skal ikke tro at du duger til noget ! – Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit !
Du skal ikke grine af os ! – Tu ne dois pas rire de nous !
Du skal ikke tro at nogen kan lige dig ! – Tu ne dois pas croire que quelqu’un s’intéresse/s’inquiète à ton sujet !
Du skal ikke tro du kan lære os noget ! – Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose!

Continuez la lecture


Soirée entre filles 974….

magnétisme Samedi soir, soirée filles chez moi! Nous sommes 6 autour de pizzas et de bières…. Sujets divers surtout autour du coeur, du couple, du petit ami, de l’ex et du sexe. L’ambiance est bonne, le rire est à volonté.

Une rencontre

Une amie a amené une amis que je ne connais pas. Je suis frappée par sa retenue, et je vois surtout tout de suite son mal être. Perceptible malgré son sourire.
Elle est très sympathique Sophie je l’aime bien elle a un potentiel amical très élevé.
Le feeling passe bien avec elle mais plus sa va et plus je sens que sa va, elle même se livre au fur et à mesure que la soirée passait à des confidences.
Sa vie est triste et elle souffre depuis trop longtemps. Son couple, ses douleurs personnelles ont pris le pouvoir sur elle. L’énergie est très sombre.

Je ne savais pas….

Je ne connaissais pas Sophie, je n’avais jamais entendu parler d’elle  auparavant.
Je commençais à être un peu éméchée, je le reconnais la soirée était relativement arrosée.
Je me retrouve avec Sophie et 2 amies sur la terrasse, il doit être 4h du matin. Je parle de mon métier avec Sophie et elle me dit qu’elle croit en la médiumnité, sa grand-mère avait un don.
Je dis plein de choses à Sophie la concernant et je finis mon analyse en lui disant,  » et toute cette douleur que tu accumules à l’intérieur va continuer et s’extérioriser ici » ( et je lui montre un point en bas de sa nuque).
Sophie se met à pleurer, et elle me demande comment je le sais?
Je sais quoi? je ne sais rien , de quoi me parle- t-elle?Elle me dit d’approcher, baisse légèrement son T-shirt au niveau de la nuque, et me montre une bosse qui s’est formée dans le bas de la nuque.
L’amie qui l’a emmenée est interloquée, mais Isa comment tu sais? me dit elle.
Je n’en sais rien comment j’ai su, on me l’a dit c’est tout, mes guides me l’ont montré. Et plus je lui parlai et plus elle avait mal.
Personne ne sait pour cette bosse, elle la cache tout le temps et en a honte. Elle lui fait très mal et elle en souffre beaucoup. La bosse lui mène la vie dure, elle a mal tout le temps. Des larmes et des nuits sans sommeil, c’est son quotidien.

Une passe et puis s’en va

Je me rassois, et on continue à discuter, je demande à Sophie si sa va, elle me répond qu’elle a toujours mal.
Je regarde l’heure 4h30, l’horaire n’est pas idéal mais elle a mal.
Je demande à mes guides si je peux la soulager. J’en obtiens l’autorisation, je ne pouvais pas la laisser comme ça de toute façon.
Je fais une prière et passe mes mains sans la toucher au dessus de ses épaules, sa nuque, sa tête.
Je sens l’échange d’énergie qui se passe. Je prends ce que je peux prendre de sa douleur.5 mn après j’ai fini, je ne pouvais pas durer plus longtemps de tout façon, je me tordais de douleur pendant ce moment qui me parut très long.
A peine fini, j’ai vomi. Le rite était fini.
Je lui ai demandé si cela allait mieux, elle me dit oui sa va mieux. Elle a l’air un peu sonnée, moi aussi.
Nous sommes toutes crevées, il est l’heure d’aller se coucher.

Des nouvelles de Sophie

Hier j’ai croisé notre amie commune, et je lui ai demandé des nouvelles de Sophie car je n’en avais pas.
Mon amie me répond, que Sophie lui a confié ne plus avoir de douleurs au cou, et qu’elle va beaucoup mieux.
Cette nouvelle m’a enchantée. Quoi de mieux que d’apprendre que j’ai pu soulager quelqu’un et que cette personne va mieux grâce à ce que l’on m’a transmis.

Pour conclure

Je ne suis pas magnétiseuse, enfin pas que je sache officiellement. Mais ce genre d’expérience me montre que j’ai d’autres capacités à découvrir, que les limites ne sont pas atteintes et que j’ai plein de choses encore à explorer.
J’en suis heureuse moi qui suis curieuse et qui aime apprendre.
Merci à mes guides pour cela, merci à ceux qui me font confiance également.

BY 2MT


Christine Salem: son gros kér

spiritualité et maloya

spiritualité et maloya

Samedi soir j’ai eu la chance d’aller voir en concert l’une de mes chanteuses de Maloya préférée, Christine Salem.
Christine Salem avec sa voix grave m’a transporté, m’a fait vibrer, m’a emmené dans son monde.
Dans ses interviews elle parle de sa spiritualité, de cette liaison avec le maloya. De ses voyages à la recherche de ses origines, de son langaz cozé.
Christine a assisté à des cérémonies vouées au culte des ancêtres aux Comores, à Madagascar, sa recherche identitaire l’a conduite au Mozambique, à Zanzibar.  » Lorsque l’on cherche on trouve des ancêtres partout dans le monde. » dit-elle.
Elle qui s’est mise à écrire en Arabe alors qu’elle n’avait pas appris cette langue, un Arabe traduit par des experts.
Elle vit des transes sur scène, elle connaît nos traditions et elle partage avec le public ce qui doit être transmis.
Je ne comprends pas toutes les paroles de ses chansons, mais je les ressens. Ça vibre dans mon cœur et dans mon corps.
Le maloya est connecté avec une force venue d’ailleurs et Christine Salem nous le retransmet, libre à chacun de le ressentir.
Ce soir là, j’ai dansé, j’ai chanté, j’ai pleuré.
J’ai dansé un Maloya avec Danyel Waro qui est descendu de scène pour inviter le public à bouger au rythme du maloya.
J’ai chanté des paroles que je ne comprenais pas dans une langue que je ne connaissais pas.
J’ai pleuré en écoutant « Yelo », et j’ai été très touchée par la reprise en créole de  » Alléluia » de Léonard Cohen.
J’en ai pris plein la vue par le spectacle des choristes et des musiciens.
J’aimais écouter des chansons en mode « guitare-voix » et bien maintenant je sais que je préfère le « roulèr-voix » de Christine Salem.
Cerise sur le gâteau, à la fin du concert j’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec Christine Salem. Elle est en fait plus petite que je la voyais mais à travers ses mots et l’émotion j’ai rencontré son Gros Kér.
Petite parenthèse en rentrant sur St Leu, nous avons vu Mr Gilbert Pounia en train de chanter dans un café au bord de la plage. La boucle est bouclée.


Une merveilleuse histoire du temps

Mon coup de cœur cinématographique  » une merveilleuse histoire du temps » relate l’histoire du physicien Stephen Hawking.
De l’amour, de l’humour, de la tendresse, de la physique, de la science, une histoire touchante et merveilleusement bien interprétée par Eddie Redmayne qui vient de recevoir l’Oscar du meilleur acteur. J’aurais adoré l’avoir comme prof de physique, j’aurais eu de meilleurs notes.

citation de hawking

citation de Hawking

 


Du rire aux larmes…..

cierge angeJ’avais envie de vous raconter ma journée de lundi, comment se passe une journée riche en émotions, comme je l’annonce une journée du rire aux larmes.

Pour imager : » Madame vous me faîtes penser à une grosse bougie ».

Je n’insultais pas évidemment ma cliente bien au contraire.
Il est 9H du matin ma première consultation a lieu au téléphone, une charmante dame qui s’appelle Simone m’appelle pour savoir si MR G. va revenir car il l’a quitté. Je lui donne des réponses qui me viennent, mais ce qui ressort de manière flagrante dans mon ressenti, c’est la protection qu’elle a autour d’elle. Je lui parle de cette protection, de ce côté blindé qu’elle a autour d’elle, quelque chose qui fait barrage au mal. Elle est protégée c’est certain.
Simone est réceptive et j’arrive à lui transmettre les informations qu’elle me demande. Ce que je lui dis lui parle et correspond à ce qu’elle vit.
Elle m’interroge sur son fils et là encore je tombe juste.
La consultation est sur le point de se terminer, Simone est satisfaite de la consultation, et moi aussi.
Je lui dis alors que lorsque je la visualise, elle est entourée de lumière, et que pour imager elle me fait penser à une grosse bougie. Elle m’éblouit, elle est lumière, une chaleur se dégage d’elle, quelque chose de réconfortant, de rassurant. Je lui dis que les gens se sentent bien près d’elle, et elle me répond qu’en effet c’est ce qu’on lui dit souvent. Je m’avance un peu plus et je lui dis qu’elle a sûrement des dons, il y a beaucoup d’énergie positive qui se dégage d’elle. Elle reconnaît savoir soulager les gens avec ses mains, elle est magnétiseuse. Bingo! Je le savais elle avait quelque chose de différent, je le sentais vraiment intensément.
On a beaucoup discuté de ce qu’elle ressentait pendant environ 1H, elle m’a parlé de sa foi, et ce qui est certain c’est qu’elle a une Grâce, elle est un être lumière dont j’ai eu la chance de faire la connaissance.
Merci Simone pour cet échange.

Les larmes d’une maman.

Je reçois une jeune femme elle pleure, elle était enceinte et elle a perdu son bébé. Elle a besoin de moi pour comprendre cette fausse couche, elle a des questions et elle espère que je puisse y répondre.
Je suis moi-même maman, son témoignage me touche, j’ai peur de ne pas être objective.
Je suis face à quelqu’un qui a la foi, qui croit fermement en Dieu. Mais le drame vient de se jouer il y a quelques jours.
Comment faire le deuil de cet enfant qu’elle a souhaité, qu’elle a senti vivre en elle, dont elle a vu le coeur battre durant l’échographie.
Pendant 2 mois il a vécu en elle et là il n’est plus là, son ventre est vide, une poche vide.
Son mari et elle se faisaient une joie d’avoir cet enfant, ils avaient annoncé à quelques proches leur futur bonheur, ils savaient qu’ils auraient dû ne pas en parler mais comment taire un tel bonheur.
A la Réunion il y a des mauvais regards, il y a ceux qui t’envient tellement qu’ils sont prêts à tout pour te faire du mal, alors peut être fallait il se taire.
Peut être faut il maintenant accepter le verdict médical, ce foetus n’était pas viable, il n’avait pas le nécessaire pour affronter la vie. C’est ainsi et pas autrement.
Il va falloir arriver à se dire que la nature a décidé que les choses devaient se faire dans cet ordre.
La douleur de la perte est si forte, devoir faire un deuil mais continuer à avancer et recréer la vie, car avec l’amour qu’il y a entre elle et son mari il ne peut y avoir que la vie à nouveau, je le sais.
Madame je ressens encore votre douleur aujourd’hui, j’ai pleuré comme vous, mais je souris aujourd’hui car comme je vous l’ai dit, beaucoup de bonheur et d’autres bébés sont à venir.
Ayez foi en la vie.

Une journée comme une autre de votre médium à la Réunion.

A bientôt.

By 2MT

 


Accroché à mes rêves! Blacko.

Voici les paroles d’un son que j’adore en ce moment.
Je suis très fière de cet artiste d’origine réunionnaise.
Blacko, merci pour cette chanson qui résume ma vie, mon état d’esprit.
Le clip a été tourné à la Réunion, les images sont magnifiques.

Que tous ceux qui s’accrochent à leurs rêves continuent à le faire.
Je crois en vous comme je crois en moi.

Accroché à mes rêves, BLACKO.

Comme tout le monde, j’ai un but, comme tout le monde, j’ai rêve
La vie est mon professeur, et je suis son élève
Elle m’a appris à être patient et à comprendre
Que tout vient à point à qui sait attendre
Si j’ai une bonne étoile, alors j’lui fais confiance
Elle fera tourner la roue si je saisis ma chance
À moins de me donner les moyens pour y arriver
Je sais que, pour réussir, faut en baver
Le chemin est long et souvent rempli de doutes
Mais je sais que, là-haut, il y a quelqu’un qui m’écoute
Et, si j’échoue, au moins, j’aurais tout essayé
Mais, d’ici là, je laisse mon cœur me conseiller

Même si le chemin est long
Même s’il faut que je m’attache
J’irai au bout de mes ambitions
La foi sera mon gouvernail
Je prendrai la direction
C’est dicté par mon instinct
De toutes les façons
Seul Dieu sait ce que me réserve le destin

Yeah, j’ai souvent eu l’envie de tout laisser tomber
Puis, j’ai compris que, les obstacles, il faut les enjamber
Rester concentré sur mon objectif
Que j’arriverai à rien si je pense négatif
Croire en ses rêves, c’est exister
Avec le sourire aux lèvres, faut avancer et résister
Si la rue m’met des coups, c’est pour apprendre à encaisser
Pour nous donner une leçon, ou pour nous faire progresser
Quand l’moral n’est pas là et que tout s’obscurcit
J’attends qu’la tempête passe pour entrevoir une éclaircie
J’me remets en question et je relativise
Et je repars sur la route avec de l’espoir plein les valises
Accroché à mes rêves comme quand j’étais enfant
Je ne lâche pas l’affaire, j’continue à aller d’l’avant
Qu’ils se réalisent ou pas, j’irai quand même jusqu’au bout
Pour faire un bien à l’arrivée si ça en valait l’coup

Même si le chemin est long
Même s’il faut que je m’attache
J’irai au bout de mes ambitions
La foi sera mon gouvernail
Je prendrai la direction
C’est dicté par mon instinct
De toutes les façons
Seul Dieu sait ce que me réserve le destin

Le chemin est long et, dans la vie, rien n’est facile
Pour tenir le coup, j’ai un bon ustensile
L’amour de mes proches est ma source de motivation
Il fait grandir mes rêves et nourrit mes ambitions
Oui, c’est vrai, faudra que je sois fort et courageux
Je devrai ignorer les envieux et les rageux
Je lèverai les yeux vers le ciel, même s’il est orageux
Oui, je ferai tout mon possible car lourd est l’enjeu
Je mettais tout en œuvre pour aller toucher mes rêves
Je vivrai l’instant présent car la vie est trop brève
Seul Dieu sait c’qui est écrit pour moi
Alors, je verrai bien, je ferai mon chemin, demain, on verra

Même si le chemin est long
Même s’il faut que je m’attache
J’irai au bout de mes ambitions
La foi sera mon gouvernail
Je prendrai la direction
C’est dicté par mon instinct
De toutes les façons
Seul Dieu sait ce que me réserve le destin.

By 2MT