La maladie ne vainc, ni le courage ni l’amour

Bientôt 6 mois que le mot cancer est apparu dans notre famille.
6 mois que notre vie a changé.
Des jours sont passés avec plein d’émotions différentes et des remises en question.
Notre famille a changé, tu as changé aussi Maman.
Tu as maigri a une vitesse folle, toi qui voulais perdre du poids, qu’est ce que tu en as perdu !?!
Mais comme tu nous l’as dit, ton corps avait fait des réserves, donc la maladie s’est nourrie que de ton gras. Là ou pour certains il ne reste que la peau sur les os, toi, il te reste encore de la marge.
Tu fais preuve d’un courage et d’une force dont je suis admirative, tu encaisses comme un boxeur sur un ring, tu tombes et tu te relèves, tu ne lâches rien.
Tes supporters (nous, tes enfants) , ton coach (papa), nos supporters à nous, et les coachs du coach on forme une super équipe, et quand un flanche un autre prend le relai.
On s’est découvert encore plus d’amour qu’avant. Et cet amour nous donne notre force, une force qu’on te transmet car il n’est pas à l’ordre du jour que tu meurs à cause de cette maladie.

Chimio, radiothérapie, hôpital et compagnie.

Je te voyais déjà perdre tes cheveux, je te voyais déjà totalement amaigrie, des clichés sur le cancer j’en avais plein. Je sais qu’on en meurt, je sais qu’on en guéri.
25 séances de radiothérapie étaient prévues, et tu as réussi Maman à les passer avec douleur, tristesse, colère et toutes tes émotions, mais tu as réussi.
La chimio dans ton cas s’est résumé à des cachets. Ton corps a accepté ce traitement, ta peau s’est fragilisée, tu n’as pas vomi tous les jours.

On s’est relayé dans la famille pour t’accompagner toute la semaine à tes séances de radiothérapie. Un taxi venait nous chercher, arrivé à l’hôpital tu avais tes rituels, tous les patients se connaissent, si ce n’était pas le cancer qui les réunissait, on aurait pu penser à des retrouvailles entre amis. Mais non, chaque personne qui est là est malade, pour certains c’est une première, pour d’autres une rechute. Dans leur corps une maladie les ronge et ça ne se voit pas, c’est terrible. Une heure d’attente pour 15 mn de séance. Et nous voilà de retour à la maison et c’était tous les jours comme ça pendant 25 jours.
Ces derniers jours tu souffres beaucoup, tu prends de la morphine. J’ai l’impression que le cancer a envie de s’accrocher à toi, il n’a pas envie d’être expulsé de ton corps, alors il lutte, il s’accroche. Il te rappelle à travers cette douleur, qu’il est encore là et qu’il ne veut pas partir comme ça.
Je sais que tu en viendras à bout. Tu te bats comme jamais je ne t’ai vu te battre. Chaque jour qui passe est une victoire.
Tu pleures souvent aussi, tu as mal, mal dans ton corps et mal au moral, mal à la foi. Tu en as voulu à Dieu, tu en veux à la vie car tu ne méritais pas ça.
Tu ne mérites pas cette souffrance, tu as toujours été une bonne personne, tu as fait des erreurs dans ta vie, mais j’ai vu combien tu as réconforté les autres, donner à manger à des personnes dans le besoin alors que tu en avais à peine pour nous.
Notre quotidien a été bouleversé. La mort rôde mais la vie reste un énorme bouclier blindé d’amour.
Bientôt tu vas te faire opérer, c’est l’angoisse, une semaine d’hospitalisation prévue, une éternité. Tu en perds déjà le sourire, car tu ne veux pas rester loin de ton chez toi.

C’est une étape obligée, on sera là quoiqu’il en soit.
Tu as fini par accepter l’idée de voir un psy, et il a réussi à te faire accepter tes faiblesses. Oui tu as toujours tenu ton foyer avec une main de maître, et oui aujourd’hui tu dois nous laisser prendre le relais. Oui, tu as toujours pris soin de nous, et oui aujourd’hui, c’est nous qui prenons soin de toi.
Tu as du laisser temporairement ton travail, oh my god, là encore ça n’a pas été simple. Voilà plus de 35 ans que tu bosses, et tout à coup tu es à la maison H24 . Récemment tu m’as quand même avoué que tu prenais plaisir finalement, à avoir de longues vacances, et que ce n’était pas si désagréable de ne pas se lever le matin pour travailler.

Sentiments, émotions et relations.

Et tout à coup voici la réapparition de gens qui ne nous fréquentaient plus depuis des années. Tout à coup tout le monde t’appelle pour prendre de tes nouvelles. Tout à coup y a tout le temps du monde à la maison.
Ce n’est pas simple, car l’envie de leur dire qu’ils n’ont jamais été là quand tout allait bien et qu’ils n’ont qu’à rester chez eux.
Maman n’agonise pas , elle a un cancer mais elle est vivante et ce n’est pas cette maladie qui la prendra.
Mais passé le rejet, il suffit de voir son sourire pour savoir que finalement ça lui fait du bien qu’on se soucie d’elle, et qu’on soit aux p’tits soins.
Le tri dans les relations a été fait aussi. Certaines personnes de ta famille que tu vives ou que tu sois malade sont restés fidèles à eux-mêmes, là où tu t’attends à un minimum de compassion ; Et d’autres se sont révélés, inattendus. C’est aussi ça la magie de la vie.
On est tous à fleur de peau, des larmes, en veux-tu en voilà. Il y a des grands moments de doutes comme il y a des grands moments de bonheur.


L’inquiétude est palpable et mon papa, il essaie tant bien que mal de tenir la barque à flot avec notre aide. Il est perdu sans sa warrior de femme. Alors lui aussi il craque, je me souviens encore lors de la fête des mères, l’avoir pris dans mes bras et nous avons pleuré ensemble. Cette fête a eu une saveur particulière cette année, des litres de larmes à n’en plus pouvoir, des kilos d’amour à supporter encore.
C’est drôle de se rendre compte qu’on a autant de gens différents face au cancer, il y a les positifs dont je fais partie, les angoissés, ceux qui sont devenus médecins en regardant Dr House, les hypocrites, les curieux, les charognards, les prévoyants, les tisaneurs, les magnétiseurs, les barreurs de feu.  D’ailleurs chapeau bas au barreur de feu qui l’a vraiment soulagé.
Chacun y va de son témoignage et de son expérience, mais beaucoup oublient que c’est son expérience à elle et son témoignage qui prévaut maintenant.
La maladie quand elle devient publique, et bien faut arriver à gérer le relationnel et c’est vraiment pas évident je l’avoue.
Moi qui suis sensible à toutes ces énergies qui circulent, j’avoue prendre le large quand il y a trop de visiteurs et revenir plus tard quand ils sont partis.

Notre maman on doit la partager, et faire avec le monde autour, et quand le monde est parti et bien il reste nous, entre nos larmes et nos rires, nos doutes et nos assurances, et quoiqu’il en soit beaucoup d’amour.
Papa on te porte aussi, on te laissera pas tomber non plus ; maman a besoin de soutien mais toi tu ne dois pas te sentir à l’écart bien au contraire.
Voilà ou on en est 6 mois plus tard. Je souffre aussi par moment en silence, mais j’efface vite ses larmes car tu as besoin de toute mon énergie positive, c’est ce que je peux te donner de meilleur ainsi que tout mon amour. Je t’aime Maman


frère des ours

frere des ours

frère des ours

Aujourd’hui j’ai re-regardé Frère des ours avec ma filles, vacances de l’hiver austral à la Réunion oblige.
J’adore ce Disney, j’adore comment les liens fraternels sont évoqués.
On ne peut s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux, sans compter ce côté nounours peluche des personnages.
Cette vision de la vengeance et des pulsions meurtrières que nous avons lorsque nous perdons un être cher, en vouloir absolument à quelqu’un même si ce n’est pas de sa responsabilité.
Le côté spirituel est abordé avec les différents animaux totems, notamment l’ours et l’aigle.
D’ailleurs j’ai fait un petit test pour savoir quel serait le mien, et en l’occurence l’ours; cela me va.

Si sa vous tente voilà un petit test:
http://www.animal-totem.fr/animal-totem-test/

Bonnes vacances et ouvrez l’oeil le bon car l’amour se manifeste souvent de manière inattendue, il suffit d’être à l’écoute.

By 2MT

 

 


Soirée entre filles 974….

magnétisme Samedi soir, soirée filles chez moi! Nous sommes 6 autour de pizzas et de bières…. Sujets divers surtout autour du coeur, du couple, du petit ami, de l’ex et du sexe. L’ambiance est bonne, le rire est à volonté.

Une rencontre

Une amie a amené une amis que je ne connais pas. Je suis frappée par sa retenue, et je vois surtout tout de suite son mal être. Perceptible malgré son sourire.
Elle est très sympathique Sophie je l’aime bien elle a un potentiel amical très élevé.
Le feeling passe bien avec elle mais plus sa va et plus je sens que sa va, elle même se livre au fur et à mesure que la soirée passait à des confidences.
Sa vie est triste et elle souffre depuis trop longtemps. Son couple, ses douleurs personnelles ont pris le pouvoir sur elle. L’énergie est très sombre.

Je ne savais pas….

Je ne connaissais pas Sophie, je n’avais jamais entendu parler d’elle  auparavant.
Je commençais à être un peu éméchée, je le reconnais la soirée était relativement arrosée.
Je me retrouve avec Sophie et 2 amies sur la terrasse, il doit être 4h du matin. Je parle de mon métier avec Sophie et elle me dit qu’elle croit en la médiumnité, sa grand-mère avait un don.
Je dis plein de choses à Sophie la concernant et je finis mon analyse en lui disant,  » et toute cette douleur que tu accumules à l’intérieur va continuer et s’extérioriser ici » ( et je lui montre un point en bas de sa nuque).
Sophie se met à pleurer, et elle me demande comment je le sais?
Je sais quoi? je ne sais rien , de quoi me parle- t-elle?Elle me dit d’approcher, baisse légèrement son T-shirt au niveau de la nuque, et me montre une bosse qui s’est formée dans le bas de la nuque.
L’amie qui l’a emmenée est interloquée, mais Isa comment tu sais? me dit elle.
Je n’en sais rien comment j’ai su, on me l’a dit c’est tout, mes guides me l’ont montré. Et plus je lui parlai et plus elle avait mal.
Personne ne sait pour cette bosse, elle la cache tout le temps et en a honte. Elle lui fait très mal et elle en souffre beaucoup. La bosse lui mène la vie dure, elle a mal tout le temps. Des larmes et des nuits sans sommeil, c’est son quotidien.

Une passe et puis s’en va

Je me rassois, et on continue à discuter, je demande à Sophie si sa va, elle me répond qu’elle a toujours mal.
Je regarde l’heure 4h30, l’horaire n’est pas idéal mais elle a mal.
Je demande à mes guides si je peux la soulager. J’en obtiens l’autorisation, je ne pouvais pas la laisser comme ça de toute façon.
Je fais une prière et passe mes mains sans la toucher au dessus de ses épaules, sa nuque, sa tête.
Je sens l’échange d’énergie qui se passe. Je prends ce que je peux prendre de sa douleur.5 mn après j’ai fini, je ne pouvais pas durer plus longtemps de tout façon, je me tordais de douleur pendant ce moment qui me parut très long.
A peine fini, j’ai vomi. Le rite était fini.
Je lui ai demandé si cela allait mieux, elle me dit oui sa va mieux. Elle a l’air un peu sonnée, moi aussi.
Nous sommes toutes crevées, il est l’heure d’aller se coucher.

Des nouvelles de Sophie

Hier j’ai croisé notre amie commune, et je lui ai demandé des nouvelles de Sophie car je n’en avais pas.
Mon amie me répond, que Sophie lui a confié ne plus avoir de douleurs au cou, et qu’elle va beaucoup mieux.
Cette nouvelle m’a enchantée. Quoi de mieux que d’apprendre que j’ai pu soulager quelqu’un et que cette personne va mieux grâce à ce que l’on m’a transmis.

Pour conclure

Je ne suis pas magnétiseuse, enfin pas que je sache officiellement. Mais ce genre d’expérience me montre que j’ai d’autres capacités à découvrir, que les limites ne sont pas atteintes et que j’ai plein de choses encore à explorer.
J’en suis heureuse moi qui suis curieuse et qui aime apprendre.
Merci à mes guides pour cela, merci à ceux qui me font confiance également.

BY 2MT


Maloya mon amour.

Je ne cache pas mon amour pour la musique de mon île le Maloya, classé au patrimoine immatériel de l’Unesco.
Je suis fière de partager cette musique qui me fait vibrer ainsi que des milliers de Réunionnais.
En allant sur le web j’ai trouvé cette vidéo très sympathique et très intense.
Les images parlent d’elles mêmes. Merci Kiltir pour ce moment merci au groupe qui t’accompagne.
A bientôt pou craze in maloya.
By 2MT


Odd Thomas, un médium pas comme les autres

Moment détente devant un bon film avec mon cher et tendre Florent.
Ce soir, il me propose de regarder Odd Thomas. Connais pas! Mais bon à ce qu’il paraît il est pas mal.
Allez c’est parti le film commence.
De prim’abord on dirait un film pour ados, et puis tout doucement on rentre dans l’histoire.

Odd Thomas, un personnage attachant.

C’est un garçon charmant, adorable et gentil. D’ailleurs ne pas dire qu’il est adorable, adorable c’est pour les chiots dit-il.
Il est serviable et très amoureux de Storm.
Il nous raconte comment il voit les morts et comment avec l’aide du Sheriff il résout certains meurtres.
Puis apparaissent dans la ville des Bodacks, des monstres que lui seul peut voir, un mélange d’alien et de squelette. Les Bodacks sont attirés par la mort violente, ils viennent sentir l’odeur des gens qui vont mourir ainsi.
La tension monte de plus en plus et on se surprend à avoir peur pour Odd Thomas et sa girlfriend.

La mort et la vie après la mort.

Selon Odd, les défunts peuvent apparaître pour nous montrer qui les a tué, et résoudre ainsi des meurtres non élucidé.
Comme moi, il voit les morts. Mais perso, je n’ai jamais résolu de meurtres et je ne suis pas sure d’en avoir envie.
C’est déjà très difficile de ressentir leurs émotions que je vais m’en tenir à là pour l’instant.
Il fait aussi allusion à des rêves prémonitoires, et grâce à tout cela empêcher une catastrophe. C’est TOP!
De mon côté je fais des rêves prémonitoires, qui se déroulent ici à la Réunion, entre volcans et cyclones, mais je ne peux intervenir sur l’action lorsqu’elle se produit. J’en suis juste informée avant tout le monde.

Un film plutôt réussi.

Ce film est frais, tendre, drôle, angoissant et émouvant.
J’ai pleuré à chaudes larmes mais je ne vous dirai pas pourquoi. J’ai beaucoup ri et par moments je me crispai car j’avais peur de ce qu’il allait se passer.  On finit toujours par sursauter même si on sait que le monstre arrive.
C’est un film très optimiste et Odd Thomas est plutôt craquant.
A voir absolument.

By 2MT


MAN OF STEEL: message d’espoir

1919635_288965614616580_6434706324143065892_nLe dernier Superman, s’appelle Man of Steel ( L’homme d’acier). Il arbore son beau S sur sa tenue.
S que je croyais signifier Superman mais non dans cette adaptation on nous rappelle que S signifie en Kryptonien :  » ESPOIR ». Et oui notre Superman est Espoir.

Ce film n’est pas le film de l’année, il se regarde sans passion et sans réelle émotion.
Henry Cavill est très séduisant et m’a encouragé à aller jusqu’au bout du film.
Mais en dehors de cela j’ai compris un message de vie et d’espoir.

Un peu d’histoire:

Superman est né en 1933, 81 ans cette année, on dirait pas!
Son prénom Kryptonien est Kal-El, cela signifierait en Hébreu « Tout ce que Dieu est ».
Ses créateurs Siegel et Shuster étaient de confession juive.
Par la suite nombreuses interprétations cinématographiques ont été mises en scènes et le plus grand superman dont je me souviens reste Christopher Reeve décédé en 2004.

Le message de Man of Steel:

Sur Krypton les enfants étaient mis dans des couveuses et étaient prédestinés à devenir soldat, ouvrier, dirigeant….
Le père de Kal-El a réussi à mettre au monde un enfant naturel qui selon lui a le droit d’accomplir de grandes choses, a le droit d’avoir le libre arbitre.
Il encourage son fils à accomplir de grandes choses car il est porteur d’espoir.
Il lui explique que cet espoir qu’il porte en lui fera de lui quelqu’un de différent; de même pour ses pouvoirs.
Son père le prévient donc que ce qu’il porte en lui, ce qui fait son être, sera à la fois sa force et sa faiblesse.

Cela ne vous rappelle-t-il rien?
Si oui tant mieux vous avez compris le secret de la vie, si non prenez le temps de lire et  de comprendre le message ci-dessous.

Mon message:

Nous sommes tous des êtres de lumière, capables de grandes choses, capables de nous réaliser, de réaliser nos rêves.
Ne laissez pas les autres choisir qui vous allez être ou devenir.
Prenez votre vie en main et aspirez à de grandes choses.
Soyez votre propre moteur de votre vie.
Je suis celle qui croit en moi et qui croit en vous.

By 2MT